Bilan du commerce extérieur (mise à jour le Février 2016) -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Quelques définitions utiles:

 

Quelles statistiques à votre service ?

 

Les données statistiques concernent toutes les opérations d’importation et d’exportation réalisées entre l’Algérie et les différents pays partenaires.

Elles sont établies à partir du système d’information et de gestion automatisé des douanes (S.I.G.A.D), sur la base des informations de la déclaration en douane.

Les statistiques du commerce extérieur de l’Algérie sont publiées périodiquement par le centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS).

 

Les principes de base des statistiques du commerce extérieur :

On parle d’importation pour :

Les marchandises originaires de l'étranger qui sont déclarées à la consommation  :

  • à leur l'arrivée directe de l'extérieur,
  • suite à dépôt,  transit direct, transbordement,
  • à la sortie des entrepôts,

L’avitaillement des navires immatriculés en Algérie,

Les constructions navales,

Les marchandises réimportées, après exportation temporaire vers l'étranger

 

On parle d’exportation pour :

les marchandises d'origine algérienne sont exportées,

les marchandises étrangères admises en franchise ou nationalisées par le paiement des droits et taxes et en libre circulation sur le marché intérieur, sont réexportées.

 

Sont exclues de ces dénominations :

  • Les importations relatives aux effets et objets personnels des voyageurs,
  • Les véhicules importés par les particuliers,
  • Les trafics de perfectionnement actif et passif,
  • Les importations et exportations dont la valeur est inférieure à 500 DA,
  • Les échantillons, dons, moyens de paiements..

 L'origine des marchandises:

A l'importation, les marchandises sont relevées au compte du pays d'origine, tel que défini par le code des douanes 

Les valeurs utilisées :

  • Les valeurs C.A.F à l'importation, comprenant les coûts de transport et d'assurance pour le trajet effectué à l’étranger ;
  • Les valeurs F.O.B à l’exportation

Les quantités :

  • Sont exprimées en Kilogrammes,
  • En unités de mesure complémentaires : le nombre, la paire, le mètre.  pour certaines catégories de marchandise.

 

CAF : Les importations de marchandises sont évaluées en CAF c’est à dire Coût Assurance Fret, hors droits de Douane et hors TVA. Le prix CAF est donc le prix  de la marchandise livrée à la frontière du pays importateur avant acquittement des droits à l’importation  et autres impôts sur les importations et avant paiement des marges de commerce et de transport à l’intérieur du pays.

FOB : Les Exportations de marchandises sont évaluées en FOB, c’est à dire Free On Board, ou prix de la marchandise à la frontière du pays exportateur. Le prix FOB comprend le prix de base de la marchandise, les services de transport et de distribution    jusqu’à la frontière du pays exportateur, les impôts nets de subventions acquittés dans le pays exportateur.

 

Source : MINISTERE DES FINANCES. DIRECTION GENERALE DES DOUANES

 



Principaux produits importés par l'Algérie:


 

Evolution année (2005- 2014)


Identifiez une idée de projet d’investissement en consultant les données sur les importations algériennes.

Avec le projet identifié, vous participez à réduire la facture de la dépendance de l’Algérie vis-à-vis de l’étranger et vous créez des emplois en Algérie...[Lire la suite] 

 

Evolution par groupe d'utilisation période (2013-2014)


Evolution des principaux produits Importés par groupe d'utilisation pour l'année 2013-2014:


   Listing total: [Lire la suite]

 

Détaillé par groupe:

1
. Alimentation [Lire la suite]
2. Énergie et  lubrifiants [Lire la suite]
3.
 Produits bruts  [Lire la suite]
4. Demi produits
 [Lire la suite]
5. Biens d'équipement agricoles [Lire la suite]
6. Biens d'équipement industriels [Lire la suite]
7. Biens de consomation non alimentaires 
[Lire la suite]



 

 

 

Principaux produits exportés par l'Algérie:

Exportation hors hydrocarbures par groupes d'utilisation année 2014
Evolution des produits hors hydrocarburs exportés période (2013- 2014)

 

 

 

 

Statistique du commerce extérieur de l'Algérie (Année 2016): (mise à jour MAI 2017)

 

Recapitulatif des resultats de la balance commerciale

 

Tendance générale

 

Les résultats globaux obtenus en matière des réalisations des échanges extérieurs de l’Algérie pour la période de l’année 2016 font ressortir un déficit de la balance commerciale de 17,84 milliards de dollars US, soit une légère augmentation de 4,8% par rapport à celui enregistré durant l’année 2015.


Cette
tendance s’explique simultanément par la baisse plus importante des exportations par rapport à celle des importations qui on été enregistrées durant la période sus-citée.

 

En termes de couverture des importations par les exportations, les résultats en question, dégagent un taux de 62% en 2016 contre 67% enregistré en 2015.

 

 

 1-Récapitulatif des résultats de la balance commerciale

période : année ( 2005/2016*) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 2-Récapitulatif des résultats de la balance commerciale

période : année ( 2013/2016*) :

 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

EVOLUTION DU COMMERCE EXTERIEUR:

par groupes d'utilisation

 

 

Evolution du commerce extérieur  :

 1-      A l'importation

 

Les importations Algérienne ont diminué de 9,62% par rapport à l’année 2015, passant de 51,7 milliards de dollars US à 46,72 milliards de dollars US.

 

Leur répartition par groupe de produits au cours de l’année 2016, fait ressortir à travers le tableau ci-après des baisses pour les groupes «biens alimentaires» de 11,72%, les «biens destinés à l’outil de production» avec une proportion de 10,25%, les «biens d’équipements» de 10,4 % et enfin, les «biens de consommation non alimentaires» de 4,62%.

  

 

 

 

 

Valeurs en Millions USD

Groupe de Produits

Année 2015

Année 2016*

EVOL%

Valeurs

Struc%

Valeurs

Struc%

BIENS ALIMENTAIRES

9 316  

18,02

  8 224 

17,60

-11,72

BIENS DESTINES A L'OUTIL DE PRODUCTION

   15 970  

30,89

  14 333  

30,67

-10,25

BIENS D'EQUIPEMENTS

   17 740   

34,31

  15 895  

34,02

-10,40

BIENS DE CONSOMMATION NON ALIMENTAIRES

    8 676  

16,78

    8 275

17,71

-4,62

TOTAL IMPORTATIONS

   51 702  

100

  46 727   

100

-9,62

 

  Source: CNIS (Centre National sur l’Information Statistiques des Douanes) 
* RESULTATS PROVISOIRES

 

 

 

2-      A l'exportation

Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel de nos exportations à l’étranger durant l’année 2016 avec une part de 93,84% du volume global des exportations, et une diminution de 17,12% par rapport à l’année 2015.


Les exportations « hors hydrocarbures », qui restent toujours marginales, avec seulement 6,16% du volume global des exportations soit l’équivalent de 1,78 
milliard de Dollars US, ont enregistré une diminution de 9,55% par rapport à l’année 2015.

  

 

DESIGNATION

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016*

Part (%)

Evolution (%)

ALIMENTATION

113

315

355

315

402

323

233

327 

1.13

39.15

ENERGIE ET LUBRIFIANTS

44 128

55 527

71 427

69   804

62 960

60 304

32 699

27 102 

93.84

-17.12

PRODUITS BRUTS

170

94

161

168

109

109

106

 84

0,29

-20.75

DEMI-PRODUITS

692

1 056

1 496

1 527

1 458

2 121

1 597

 1 299

4,50

-18.66

BIENS D'EQUIPEMENTS AGRICOLES

-

1

-

1

-

2

1

 

-

-

BIENS D'EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

42

30

35

32

28

16

19

 53

0.18

178.95

BIENS DE CONSOMMATION NON ALIMENTAIRES

49

30

15

19

17

11

11

 18

0,06

63.64

TOTAL  EXPORTATIONS

45 194

57 053

73 489

71 866

64 974

62 886

34 668

 28 883

100

-16.69

 

 Source: CNIS (Centre National sur l’Information Statistiques des Douanes) 

* RESULTATS PROVISOIRES

 

 Les groupes de produits exportés en dehors des hydrocarbures sont constitués essentiellement par :

 

  • des demi-produits qui représentent une part de 4,5% du volume global des exportations, soit l’équivalent de 1,3 milliard de Dollars US,
  • des biens alimentaires avec une part de 1.13% , soit 327 millions de Dollars US,
  • des produits bruts avec une part de 0,29%, soit en valeur absolue de 84 millions de Dollars US  
  • des biens d’équipements industriels et des biens de consommation non alimentaires avec les parts respectives de 0,18% et 0,06%.

 

par régions économiques

 

 

Régions économiques

En ce qui concerne la répartition par régions économiques au cours de l’année 2016, les tableaux joints en annexe montrent clairement que l’essentiel de nos échanges extérieurs reste toujours polarisé sur nos partenaires traditionnels.


En effet, les pays de L’OCDE occupent les parts les plus importantes avec 60,94% de nos importations et de 79,59% de nos exportations.

 

 

Régions économiques

IMPORTATION

EXPORTATION

Année

MN USD

Année

MN USD

2015

2016*

EVOL%

2015

2016*

EVOL%

 Union européene

25 485

22 179

-12.97

22 976

16 739

-27.15

 O.C.D.E

7 363

6 295

-14.50

5 288

6 251

18.21

 Autres pays d'europe

1 225

909

- 25.80

37

80

116.22

 Amérique du sud

2 822

2 857

1.24

1 683

1 678

-0.30

 Asie

11 850

11 618

-1.96

2 409

2 331

-3.24

 Océanie

-

-

 -

71

-

-

 Pays Arabes

1 918

1 934

0.83

572

385

-32.69

 Pays du Maghreb

680

697

2.50

1 550

1 368

-11.74

 Pays d'Afrique

359

238

-33.70

82

51

-37.80

TOTAL

51 702

46 727

-9.62

34 668

28 883

-16.69

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Source: CNIS (Centre National sur l’Information Statistiques des Douanes) 

* RESULTATS PROVISOIRES

 

 

1.      Union Européenne (UE) :

 

Les pays de l’Union Européenne sont toujours les principaux partenaires de l’Algérie, avec les proportions respectives de 47,47% des importations et de 57,95% des exportations.

 

Par rapport à l’année 2015, les importations en provenance de l’UE ont enregistré une baisse de 12,97% passant de 25,48 milliards de Dollars US en 2015 à 22,18 milliards de Dollars US en 2016 et pour les exportations de l’Algérie vers ces pays, ont aussi diminué de 6,24 milliards de Dollars US, soit 27,15 %.

 

A l’intérieur de cette région économique, on peut relever que notre principal client est l’Italie qui absorbe plus de 16,55% de nos ventes à l’étranger, suivi par l’Espagne de 12,33% et la France de 11,05%.

 

Pour les principaux fournisseurs, la France occupe le premier rang des pays de L’UE avec 10,15%, suivie par l’Italie et l’Espagne avec une proportion de 9,93% et de 7,69% du total des importations de l’Algérie au courant de l’année 2016.

 

 

2.      Les pays de l’O.C.D. E (Hors UE):

Les pays de l’OCDE (hors UE) viennent en deuxième position avec un part de 13,47% des importations de l’Algérie en provenance de ces pays, et de 21,64% des exportations de l’Algérie vers ces pays.

 

Par rapport à l’année 2015, il y a lieu de signaler une augmentation appréciable des exportations réalisées avec ces pays de l’OCDE (hors UE), passant de 5,29 milliards de Dollars US en 2015 à 6,25 milliards de Dollars US en 2016, soit prés de 18,21% en valeur relative .Tandis que les importations de l’Algérie en provenance de ces pays, ont enregistré une diminution évaluée à 14,5%.

 

A noter aussi que l’essentiel des échanges commerciaux de l’Algérie avec cette région est réalisé avec les U.S.A, suivi par la Turquie avec les taux respectifs de 5,01% et 4,14% pour les importations en provenance de ces pays, et de 11,17%, et 4,27% pour les exportations vers ces mêmes pays.

 

 

                                                                        

 

3.      Les autres régions:  

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les autres régions restent toujours marqués par des faibles proportions.

  • Le volume global des échanges avec les Autres pays d’Europe (hors UE et OCDE) affiche une régression de leur part du marché de prés de 21,6% par rapport à l’année 2015, en passant de 1,26 milliard de Dollars US en 2015 à 989 millions de Dollars US en 2016.

 

  • Les pays de « l’Asie » affichent une légère diminution de près de 2,17% passant de 14,26 milliards de Dollars US à 13,95 milliards de Dollars US pour les mêmes périodes considérées.

 

  • Le volume des échanges avec les pays du Maghreb (U.M.A) a enregistré une baisse de près de 7,4% par rapport à l’année 2015 passant de 2,23 milliards de Dollars US en 2015 à 2,06 milliards de Dollars US en 2016.


  • Les pays Arabes (hors U.M.A) ont enregistré une légère baisse par rapport à l’année 2015, puisque le volume global des échanges commerciaux avec ces pays est passé de 2,49 milliards de Dollars US à 2,31 milliards de Dollars US, soit une diminution de 6,87%.

 

  • Enfin, les pays d’Amériques ont enregistré une légère hausse de 0,67% par rapport à l’année 2015, passant de 4,5 milliards de Dollars US en 2015 à 4,53 milliards de Dollars US en 2016.

 

 

 

par mode de financement

 

Mode de financement 

Les importations réalisées au cours de l’année 2016 ont été financées par CASH à raison de 59,49%, soit près 27,8 milliards de dollars US, enregistrant ainsi une diminution de 8,63% par rapport à l’année 2015.


Les lignes de crédits ont financé 36,94% du volume global des importations, soit une baisse
de 11,36%.

Le reste des importations est réalisé par le recours aux autres transferts financiers à raison de 3,57%, soit en valeur absolue de 1,66 milliard dedollars US.

                                                                                                         
   Valeurs en millions USD

 

 

 

 

Mode de financement   Année 2015 Année 2016 EVOL%
Valeurs Struc% Valeurs Struc%
CASH 30 422 58,48 27 797 59,49 -8,63
LIGNES DE CREDIT 19 475 37,67 17 263 36,94 -11,36
COMPTES DEVISES PROPRES 18 0,03 3 0,01 -83,33
AUTRES 1 787 3,46 1 664 3,56 -6,88
TOTAL         51 702    100       46 727    100% -9,62

 

Source: CNIS (Centre National sur l’Information Statistiques des Douanes)
* RESULTATS PROVISOIRES

 

 

 

Principaux partenaires à l'exportation

 

Principaux partenaires de l'Algérie

En ce qui concerne la répartition par régions économiques au cours de l’année 2016, les tableaux joints en annexe montrent clairement que l’essentiel de nos échanges extérieurs reste toujours polarisé sur nos partenaires traditionnels.

1. Principaux clients

  

 

Pays

VALEUR

STR(%)

 

ITALIE 

4 779

16.55

 

 

 

ESPANE

3 562

12.33

ETATS UNIS D'AMERIQUE  

3 227

11.17

FRANCE 

3 192

11.05

 BRESIL   

1 339

4.64

CANADA 

1 327

4 .59

PAYS BAS

1 282

4.44

TURQUIE

1 232

4.27

GRANDE BRETAGNE  

1 129

3.91

BELGIQUE 

970

3.36

PORTUGAL 

820

2.84

TUNISIE

610

2.11

MAROC 

589

2.04

SINGAPOUR 542 1.88
INDE 511 1.77
S/TOTAL

25 111

86.94
TOTAL 28 883 100

Source: CNIS (Centre National sur l’Information Statistiques des Douanes) 

* RESULTATS PROVISOIRES

 

 

Pour  l’année 2016, les six (06) principaux clients de l’Algérie étaient, l’Italie  (4.77 md usd), l’Espagne (3.56 md usd),  l’USA (3.22 md usd), la France (3.19 md usd), le Brezil (1.33 md usd) et  le Canada  (1.32 md usd)

 

 

 

 

Principaux partenaires à l'importation

 

2. Principaux fournisseur

 

ANNEE

VALEUR

STR(%)

 

CHINE

8 396

17,97

 

FRANCE

   4 744 

10.15

ITALIE

4 642

9.93

ESPAGNE

3 595

7.69

ALLEMAGNE

3 009

6,44

ETAT UNIS  D'AMERIQUE

2 342

5.01

TURQUIE

1 933

4.14

ARGENTINE

1 335

2.86

BRESIL  

1 209

2.59

REP DE COREE

1 033

2.21

INDE

620

1.97

G.BRETAGNE  

765

1.64

PAYS BAS 694 1.49
ARABIE  SAOUDITE 646 1.38
POTUGAL 612 1.31
S/TOTAL 38 875 76.78
TOTAL 46 727 100  
Source: CNIS (Centre National sur l’Information Statistiques des Douanes)
* RESULTATS PROVISOIRES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les principaux fournisseurs, la Chine occupe le premier rang avec 17.97%, suivie par la France et L’Italie avec les proportions respectives de 10,15% et 9.93% du total des importations de l’Algérie au courant de l’année 2016.

 

 

 


Taux de change moyen (DA/Principales monnaies)

 

Taux de change

 

Le taux de change des principales monnaies 2001-2016

 

       Année     DA/USD             DA/EURO
        2001

77,2647

          69,2002
        2002

79,6850

75,3573

        2003

77,3683

87,4644

        2004

72,0653

89,6425

        2005

73,3669

91,3211

        2006

72,6459

91,2447

        2007

69,3644

95,0012

        2008

64,5810

94,8548

        2009

72,6467

101,2979

        2010

74,3199

103,4953

        2011

72,8537

102,2154

        2012

77,5519

102,1627

       2013

79,3809

105,4374

       2014

80.56

106.91

       2015      100.46           111.44
       2016      109.47            121.18

                                       Source: Banque d'Algérie

 

Le cours moyen annuel du dinar contre le dollar américain a connu une dépréciation de 8.97%. Le taux de change moyen annuel du dinar algérien contre le dollar américain s’est établi à 109.47 USD/DZD en 2016 contre 100.46 USD/DZD en 2015.

Le cours de change annuel moyen du dinar contre l’euro s’est déprécié de 8.74% en 2016 par rapport à l’année 2015, passant de 111.44 EUR/DZD en 2012 à 121.18 EUR/DZD en 2013.

 

 


 

Variation de l'indice des prix à la consommation

 

Caractéristiques de l’indice 

L’Indice des Prix à la Consommation a pour objet de mettre en évidence les variations, au cours du temps, des prix payés par les consommateurs pour un ensemble de biens et services achetés dans les magasins, au marché ou à tout autre point de vente.

Ce type d'indice a une signification bien précise, il mesure l'évolution de prix d'un même "panier" des biens et services jugé représentatif de la consommation des ménages. Plus simplement, il indique combien il faut dépenser en plus (ou en moins) pour consommer la même chose qu'à une période donnée.

Il convient de préciser que cet indicateur n’a pas pour objet de mesurer la variation du « coût de la vie » et encore moins la variation du budget de consommation mais évalue la variation moyenne des prix.

En fait, l’indice des prix à la consommation doit obéir à un certain nombre de critères, notamment :

  • L’indice des prix ne traduit pas les niveaux de prix pour une période déterminée, mais la variation de ce niveau entre deux périodes (une période de base et une période courante). Par exemple un produit peut être  considéré comme cher (niveau) mais son prix restant stable pendant une longue période, il connaîtra une faible hausse de prix.

 

  • L’indice des prix n'est pas un indice de dépense et ne traduit que les seules variations de prix sans prise en compte d'éventuelles modifications de structure pouvant intervenir (volume, poids de la dépense ...).

 

  •  L’indice des prix est une moyenne pondérée par le poids des dépenses par produits selon la structure des dépenses de consommation: si la structure est celle de la période de base, l'indice est dit de LASPEYRES. Par contre, si elle correspond à l'année courante l'indice est dit de PAASCHE.

 

 

Evolution des prix à la consommation De 2003 à 2012

 

Année

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

Indice hors alimentation

1.47

3.44

3.77

0.98

0.77

1.63

3.74

3,64

4,78

7,91

Indice général

105,75

109,95

111,47

114,05

118,24

123,98

131,1

136,23

142,39

155,05

Variation (%)

4,26

3,97

1,38

2,31

3,68

4,86

5,74

3,91

4,52

8,89

Source: Office National des Statistique (ONS). MINISTERE DES FINANCES/DGPP

 

 

 

Durant l’année 2010, les prix à la consommation ont connu une nette décélération du rythme
de hausse avec une variation de +3,9% par rapport à l’année précédente (+5,7%), soit une
chute de prés de deux (02) points.

L’année 2011 s’est caractérisée par un relèvement puisque le taux observé a atteint +4,5%.

Cette tendance se confirme en 2012 avec une croissance de 8,9%, beaucoup plus élevée que celle observée l’année précédente, voire celles observées depuis l’année 2001 (année de base).

 




 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site