Bilan du commerce extérieur (mise à jour Aôut 2018) -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Quelques définitions utiles:

 

Quelles statistiques à votre service ?

 

Les données statistiques concernent toutes les opérations d’importation et d’exportation réalisées entre l’Algérie et les différents pays partenaires.

Elles sont établies à partir du système d’information et de gestion automatisé des douanes (S.I.G.A.D), sur la base des informations de la déclaration en douane.

Les statistiques du commerce extérieur de l’Algérie sont publiées périodiquement par le centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS).

 

Les principes de base des statistiques du commerce extérieur :

On parle d’importation pour :

Les marchandises originaires de l'étranger qui sont déclarées à la consommation  :

  • à leur l'arrivée directe de l'extérieur,
  • suite à dépôt,  transit direct, transbordement,
  • à la sortie des entrepôts,

L’avitaillement des navires immatriculés en Algérie,

Les constructions navales,

Les marchandises réimportées, après exportation temporaire vers l'étranger

 

On parle d’exportation pour :

les marchandises d'origine algérienne sont exportées,

les marchandises étrangères admises en franchise ou nationalisées par le paiement des droits et taxes et en libre circulation sur le marché intérieur, sont réexportées.

 

Sont exclues de ces dénominations :

  • Les importations relatives aux effets et objets personnels des voyageurs,
  • Les véhicules importés par les particuliers,
  • Les trafics de perfectionnement actif et passif,
  • Les importations et exportations dont la valeur est inférieure à 500 DA,
  • Les échantillons, dons, moyens de paiements..

 L'origine des marchandises:

A l'importation, les marchandises sont relevées au compte du pays d'origine, tel que défini par le code des douanes 

Les valeurs utilisées :

  • Les valeurs C.A.F à l'importation, comprenant les coûts de transport et d'assurance pour le trajet effectué à l’étranger ;
  • Les valeurs F.O.B à l’exportation

Les quantités :

  • Sont exprimées en Kilogrammes,
  • En unités de mesure complémentaires : le nombre, la paire, le mètre.  pour certaines catégories de marchandise.

 

CAF : Les importations de marchandises sont évaluées en CAF c’est à dire Coût Assurance Fret, hors droits de Douane et hors TVA. Le prix CAF est donc le prix  de la marchandise livrée à la frontière du pays importateur avant acquittement des droits à l’importation  et autres impôts sur les importations et avant paiement des marges de commerce et de transport à l’intérieur du pays.

FOB : Les Exportations de marchandises sont évaluées en FOB, c’est à dire Free On Board, ou prix de la marchandise à la frontière du pays exportateur. Le prix FOB comprend le prix de base de la marchandise, les services de transport et de distribution    jusqu’à la frontière du pays exportateur, les impôts nets de subventions acquittés dans le pays exportateur.

 

Source : MINISTERE DES FINANCES. DIRECTION GENERALE DES DOUANES

 



Principaux produits importés par l'Algérie:


 

Evolution année (2005- 2017)


Identifiez une idée de projet d’investissement en consultant les données sur les importations algériennes.

Avec le projet identifié, vous participez à réduire la facture de la dépendance de l’Algérie vis-à-vis de l’étranger et vous créez des emplois en Algérie...[Lire la suite] 

 

Evolution par groupe d'utilisation période (2016-2017)


Evolution des principaux produits Importés par groupe d'utilisation pour l'année 2016-2017:


   Listing total: [Lire la suite]

 

Détaillé par groupe:

1
. Alimentation [Lire la suite]
2. Énergie et  lubrifiants [Lire la suite]
3.
 Produits bruts  [Lire la suite]
4. Demi produits
 [Lire la suite]
5. Biens d'équipement agricoles [Lire la suite]
6. Biens d'équipement industriels [Lire la suite]
7. Biens de consomation non alimentaires 
[Lire la suite]



 

 

 

Principaux produits exportés par l'Algérie:

Exportation hors hydrocarbures par groupes d'utilisation année 2017

 

 

 

 

Statistique du commerce extérieur de l'Algérie (Année 2019): (mise à jour Juin 2020)

 

Recapitulatif des resultats de la balance commerciale

 

Tendance générale

 

Le commerce extérieur des marchandises a enregistré au cours de l’année 2019 ce qui suit :

 

  • Un volume global des importations de 41,93 milliards USD, soit un recul de 9,49 % par rapport aux résultats de la même période de l’année précédente.
  • Un volume global des exportations de 35,82 milliards USD, soit une baisse de l’ordre de 14,29 % par rapport aux résultats de l’année 2018.
  • Un déficit de la balance commerciale de l’ordre de 6,11 milliards USD.
 

Ces résultats dégagent un taux de couverture des importations par les exportations de l’ordre de 85,43 % durant l’année 2019, contre un taux de 90,22 % pour l’année 2018.

 

 

 

 

 

 1-Récapitulatif des résultats de la balance commerciale

période : année ( 2005/2019*) :

 

 

 

 

  2-Récapitulatif des résultats de la balance commerciale

période : année ( 2015/2019*) :

 

 

 

      


 

 

 

 

 

 

 

 

EVOLUTION DU COMMERCE EXTERIEUR:

par groupes d'utilisation

 

 

Evolution du commerce extérieur  :

 1-      A l'importation

 

Les importations globales ont marqué un repli de 9,49 % durant l’année 2019 par rapport à l’année 2018, en passant de 46,33 milliards USD à 41,93 milliards USD.

Leur répartition par Groupes d’Utilisation fait ressortir ce qui suit :

  •  Des baisses de l’ordre de 19,92 %,18,96 %, 6,09 %, 5,85 % et de 4,52 % respectivement pour les biens d’équipements industriels, les biens d’équipements agricoles, les demi-produits, biens alimentaires et les biens de consommation non alimentaires.
  •  Des hausses de l’ordre de 33,22 % et de 5,89 %, concernent respectivement les groupes « énergie et lubrifiants » et « produits bruts ».

  


 

  

 

 

2-      A l'exportation

Les exportations globales ont marqué un repli de 14,29 % au cours de l’année 2019.

 

En effet, les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des exportations durant cette période avec une part de 92,80 % de la valeur globale, marqués par une baisse non négligeable de l’ordre de 14,48 % par rapport à l’année 2018, pendant que les exportations hors hydrocarbures restent toujours marginales, avec seulement 7,20 % de la valeur globale des exportations, soit l’équivalant de 2,58 milliards USD, en enregistrant ainsi une baisse de 11,80 %, tel qu’illustré dans le tableau ci-après.

 

 

 

 

 

par régions économiques

 

 

Régions économiques

 En termes de répartition des échanges commerciaux (import et export) de l’Algérie par zone géographique au cours de l’année 2019, l’exploitation des tableaux joints en annexe N°4 montre clairement que l’essentiel de ces échanges reste toujours polarisé sur les partenaires traditionnels.

 

En effet, les pays de l’Europe enregistrent une part de 58,14 % de la valeur globale des échanges commerciaux au cours de l’année 2019, soit un montant de 45,21 milliards USD contre 51,96 milliards USD enregistré durant l’année 2018.

 

Les pays de l’Asie viennent en seconde position des flux commerciaux avec une part de 23,92 %, en passant de 19,07 milliards USD à plus de 18,60 milliards USD pour les périodes considérées.

 

 

 

 

 

 

1/ ECHANGES COMMERCIAUX PAR ZONE GEOGRAPHIQUE PERIODE : ANNEES (2018-2019*)

 

 

 

 

 

2- Union Européenne (UE) :

 

Les pays de l’Europe sont toujours les principaux partenaires de l’Algérie, avec les proportions  respectives de 53,40 % au titre des importations et de 63,69 % au titre des exportations au cours de l’année 2019.

 

3- Les pays de l’Asie :

 

Les pays de la région d’Asie viennent en seconde position à hauteur de 29,04 % des importations de l’Algérie et de 17,93 % de ses exportations.

 

Par rapport à l’année 2018, les exportations vers les pays d’Asie ont enregistré une augmentation de près de 11,28 %, en passant de 5,77 milliards USD à plus de 6,42 milliards USD durant la période considérée.

 

Par contre, les importations en provenance de l’Asie ont enregistré une diminution non négligeable, estimée à près de 1,12 milliard USD, soit un taux de l’ordre de 8,40 %.

 

A noter aussi que l’essentiel des échanges commerciaux de l’Algérie avec cette région sont réalisés avec la Chine (principal fournisseur de l’Algérie) suivie par l’Inde et la République de Corée, avec les parts respectives de 18,25 %, 2,31 % et de 2,01 % pour les importations, de 4,58 %, 4,24 % et de  3,84 % concernant les exportations.                                                               

 

4-  Les autres régions:  

 

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les autres régions géographiques restent toujours marqués par de faibles proportions.

 

 

 

En effet, le volume global des échanges avec les autres régions géographiques (Amérique,Afrique, Océanie) affiche une régression de 18,42 % par rapport aux résutltas enregistrés durant l’année 2018, en passant de 17,10 milliards USD à 13,95 milliards USD.

 

 

 

 Massivement, il convient de noter ce qui suit :

 

 

 

  • Un volume global des échanges avec les pays d’Amérique a enregistré une baisse d’un peu plus d’un quart (26,51 %) par rapport à l’année 2018, en passant de 12,95 milliards USD à 9,52 milliards USD durant l’année 2019.
  • Un volume des échanges avec les pays de l’Afrique a enregistré une légère augmentation de 1,55 % par rapport à l’année 2018, en passant de 3,46 milliards USD à 3,51 milliards USD en 2019.
  • Les pays de la région de l’Océanie ont enregistré une augmentation dans la valeur globale de leurs échanges avec un taux de 33,28 % durant l’année 2019, puisque le volume global des échanges commerciaux avec cette région est passé de 691 millions USD à 920,94 millions USD durant la période  considérée.

 

 

 

 

ECHANGES COMMERCIAUX DANS LE CADRE DES ACCORDS DE LIBRE-ECHANGE

 

Les importations dans le cadre des accords de libre-échange s’inscrivent en baisse de 4,68 % au cours de l’année 2019. Elles se chiffrent à 8,66 milliards USD contre 9,09 milliards USD enregistré durant l’année 2018.

 

Globalement, il convient de noter ce qui suit :

 

  • L’accord avec l’Union Européenne demeure le principal accord de libre-échange avec une part de 84,34 %. Les importations qui bénéficient de cet accord se chiffrent à 7,31 milliards USD durant l’année 2019, en baisse de 5,67 % par rapport à l’année 2018.
  • L’Espagne (1,73 milliard USD), l’Italie (1,53 milliard USD) et la France (1,13 milliard USD) constituent les principaux partenaires dans le cadre de cet accord avec une contribution de plus de 60 %.
  • Les importations dans le cadre de l’accord avec la Grande Zone Arabe de Libre-Echange ont atteint les 1,33 milliard USD durant l’année 2019, marquant une légère hausse de 1,71 % pour occuper le deuxième rang du total des importations des ALE. L’Arabie Saoudite (403,38 millions USD), l’Egypte (360,79 millions USD) et la Tunisie (165,53 millions USD) contribuent à hauteur de 70 % aux importations totales de cet accord au cours de la période considérée.
  • De même, les importations effectuées dans le cadre de l’accord avec la Tunisie inscrivent une valeur de 24,98 millions USD, soit une diminution de 32,86 % par rapport à l’année 2018.
  •  

 

 

1/L’accord avec l’Union Européenne (UE) :

Avec un montant de 7,31 milliards USD, l’accord avec l’Union Européenne occupe le premier rang du total des importations des ALE au cours de l’année 2019.

 


En termes de produits importés, les demi-produits constituent la principale composante de la facture des importations dans le cadre de cet accord, avec une part de 47,27 % (en baisse de 4,04 %), suivi par les biens d’équipements industriels (une part de 18,20 %, en baisse de 1,08 %) et les biens de consommation non alimentaires (une part de 17,70 %, en baisse de 10,40 %), pendant que ceux afférents aux autres Groupes d’Utilisation, oscillent entre 0,65 % et 6,96 %.

 


Par ailleurs, les importations des produits bruts (491,57 millions USD) et des biens alimentaires (181,88 millions USD) sont en baisse par rapport à l’année 2018, avec les taux respectifs de 26,24 % et de 22,51 %, tandis que la hausse concerne essentiellement les énergies et lubrifiants (18,08 %).

 

  

 

Bien que leur contribution soit faible (0,65 %), les achats des biens d’équipements agricoles ont enregistré un bond de l’ordre de 81,33 % durant l’année 2019.

2/ L’accord avec la Grande Zone Arabe de Libre-Echange (GZALE) :

  

La facture d’importation dans le cadre de l’accord avec les pays de la GZALE s’élève à 1,33 milliards USD durant l’année 2019 contre 1,31 milliards USD enregistré durant l’année 2018, soit une augmentation de l’ordre de 1,71 %.

 

En termes de structure, les demi-produits et les biens de consommation non alimentaires totalisent 87,02 % des importations dans le cadre de cet accord avec les valeurs respectives de 981,60 millions USD et de 173,54 millions USD.

 

Hormis le groupe des demi-produits (en baisse de 3,57 %) , le reste des Groupes d’Utilisation contribue positivement à la hausse des importations dans le cadre de cet accord, dont essentiellement les biens de consommation non alimentaires (+ 21,16 %), les biens d’équipements industriels (+ 25,19 %) et les produits bruts (+ 64,36 %).

 

 

3/ L’accord avec la Tunisie et la Jordanie :

 

a) Accord avec la Tunisie

 

Les importations dans le cadre de l’accord avec la Tunisie affichent une régression de 32,86 % au cours de l’année 2019. Cette baisse touche la quasi-totalité des Groupes d’Utilisation durant cette période.

En effet, les achats des demi-produits qui représentent une part de 73,82 %, se détériorent de 13,75 %, ceux des biens d’équipements industriels ont diminué d’un taux de 74,22 % et les importations des biens de consommation non alimentaires diminuent également de 13,97 %.

 

Par contre, la seule hausse observée qui est de l’ordre de 185,67 %, concerne les produits bruts qui représentent une part infime des importations dans le cadre de cet accord.

  

b) Accord avec la Jordanie

 

Les importations dans le cadre de l’accord avec la Jordanie sont composées d’un seul Groupe  d’Utilisation, à savoir les biens de consommation non alimentaires.

Ce dernier enregistre une valeur de 262 534 USD durant l’année 2019, il s’agit des importations des agents de surface organiques.

Il convient de préciser que le montant communiqué au titre des onze mois de l’année 2019, était de 322 076 USD, pendant que celui de l’année 2019 s’établi à 262 534 USD, soit une baisse relative à un ajustement résultat de l’annulation d’une déclaration en douane.

 

 

 

Principaux partenaires à l'exportation

 

Principaux partenaires de l'Algérie

 

1. Principaux clients

 

Durant l’année 2019, les cinq premiers clients de l’Algérie représentent près de 50,85 % des  exportations algériennes, comme repris dans le tableau suivant

 

 

 

A ce titre, la France est le principal client de l’Algérie avec une part de 14,11 %, suivie par l’Italie, l’Espagne, la Grande Bretagne et la Turquie avec des parts respectives de 12,90 %, 11,15 %, 6,42 % et de 6,27 %.

 

  

 

 

Principaux partenaires à l'importation

 

2. Principaux fournisseur

En ce qui concerne la répartition des importations par partenaire commercial, les cinq premiers fournisseurs de l’Algérie représentent 50,33 % des importations globales et ce, pour l’année 2019.

 

La Chine érigée en principal fournisseur durant l’année 2019, a contribué à hauteur de 18,25 % des importations de l’Algérie, suivie par la France, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne avec des parts respectives de 10,20 %, 8,13 %, 6,99 % et de 6,76 %

 

Pour les principaux fournisseurs, la Chine occupe le premier rang avec 16.99%, suivie par la France et L’Italie avec les proportions respectives de 10.35% et 7.91% du total des importations de l’Algérie au courant de l’année 2018.

 

 

 

 

 

 


Taux de change moyen (DA/Principales monnaies)

 

Taux de change

 

Le taux de change des principales monnaies 2001-2019

 

 

 

 

       Année     DA/USD             DA/EURO
        2001

77,2647

          69,2002
        2002

79,6850

75,3573

        2003

77,3683

87,4644

        2004

72,0653

89,6425

        2005

73,3669

91,3211

        2006

72,6459

91,2447

        2007

69,3644

95,0012

        2008

64,5810

94,8548

        2009

72,6467

101,2979

        2010

74,3199

103,4953

        2011

72,8537

102,2154

        2012

77,5519

102,1627

       2013

79,3809

105,4374

       2014

80.56

106.91

       2015      100.46          111.44
       2016      109.47          121.18
       2017      110,96          125,32
       2018      116.62          137.69
       2019       119,36          133,71

                                       Source: Banque d'Algérie

 

Le cours moyen annuel du dinar contre le dollar américain a connu une dépréciation de 2.35%. Le taux de change moyen annuel du dinar algérien contre le dollar américain s’est établi à 119.36 USD/DZD en 2019 contre 116.62  USD/DZD  en 2018.

Le cours de change annuel moyen du dinar contre l’euro est  passé de 137.69 EUR/DZD en 2018 à 133.71 EUR/DZD en 2019.

 

 


 




 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site