Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’Algérie en tête des pays d’Afrique à fort potentiel de développement économique et social en 2013 (étude)

ALGER- L’Algérie est arrivée en 2013 en tête des pays d’Afrique à fort potentiel de développement économique et social, révèle une étude élaborée par la revue Jeune Afrique.

L’Algérie se positionne en tête du classement des 54 pays africains en termes d’efforts en matière de développement économique et social devant l’Egypte, l’Ile Maurice, la Libye ou encore l’Afrique du Sud, précise l’étude qui a pris en compte deux principaux facteurs à savoir le niveau de développement économique et social.

L’étude publiée dans l’édition hors-série n°35 de la revue relève "la montée en puissance" de l’Algérie, qui, grâce à l’exploitation de ses ressources naturelles a enregistré des performances économiques notables.

Sur le plan économique, cinq indicateurs sont retenus issus de bases de données statistiques d’organismes internationaux. Il s’agit du Produit intérieur brut et le revenu par habitant, le montant des exportations hors pétrole, la valeur ajoutée industrielle (qui mesure la capacité de transformation manufacturière) et le niveau d’endettement qui reste un élément fondamental des finances publiques des pays concernés.

Pour la mesure sociale, elle se réfère au classement établi par les Nations unies pour le développement (PNUD) selon l’indice de développement humain (IDH) qui tient compte de la richesse, de l’éducation et de la santé de la population de chaque pays.

Ainsi, la richesse est mesurée grâce au revenu national brut par habitant (dont les transferts de l’étranger et l’aide au développement), alors que l’IDH tient compte de la durée attendue de la scolarisation des enfants et le nombre d’années de scolarisation de la population adulte et enfin l’espérance de vie qui demeure un indicateur essentiel de santé.

Dans ce palmarès, l’évolution la plus marquante est celle de la Libye qui passe de la 19e position en 2012 à la 4 e place en dépit de l’instabilité politique. Mais la reprise rapide d’activité hydrocarbure qui représente les deux tiers du PIB, a permis à ce pays de gagner quelque places au classement général. L’Afrique du sud perd pour sa part 5 places en raison essentiellement des nombreuses grèves qui secouent son économie et son secteur minier.

De bonnes performances qui améliorent la croissance du continent

L’Afrique garde une bonne vitesse de croisière en terme de croissance, déjà située à 5,5 % en 2013 elle devrait s’établir autour de 5,9% au cours de 2014, soit des résultats que seule l’Asie peut égaler au niveau mondial, révèle l’étude. Soutenue par la montée des prix de ses matières premières, l’Afrique subsaharienne pourrait même enregistrer une croissance de plus de 6% en 2014, alors que l’Afrique du nord progresserait de 4,7%.

De ce fait, l’investissement local et étranger, la bonne santé des exportations et une demande vigoureuse, l’économie du continent montre une résilience certaine et poursuit une expansion à peine ralentie par la crise financière mondiale de 2009, souligne-t-on.

Le classement économique place l’Algérie à la première place en termes de dette estimée à 2% du PIB, au 4e rang avec un PIB de 207,79 millions de dollars et au 9e rang avec 5432 dollars PIB/habitant.

Pour ce qui est du classement de l’indice de développement humain 2013 élaboré par le PNUD où les Seychelles arrivent en tête, l’Algérie est à la 4e place avec un indice de 0,713 derrière la Libye et l’Ile Maurice.

S’agissant de l’espérance de vie, elle est la plus longue en Afrique du Nord avec une moyenne de 74,7 ans en Algérie, de 74,3 ans en Tunisie, de 73,5 ans en Egypte et 72,4 ans au Maroc alors que la Libye est en tête avec une moyenne de 75 ans.

(APS) dimanche 29 décembre 2013

 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site