Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2014 EN DEBAT A L’APN

L’investissement, l’emploi et l’amélioration des services de la santé au centre des préoccupations des autorités publiques

LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2014 EN DEBAT A L’APN

ALGER - Les mesures prises récemment par les autorités publiques visent notamment l’encouragement de l’investissement et l’amélioration de l’emploi et des services publics de la santé, soulignent dimanche à Alger plusieurs représentants du Gouvernement.

Répondant aux questions des députés sur le projet de loi de finances 2014, les ministres ont unanimement indiqué que les efforts consentis et les politiques arrêtées par le Gouvernement ont donné des résultats "concrets" pour relancer les secteurs qui font face à plusieurs défis.

Dans ce cadre, le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement, Amara Benyounes a souligné que le problème du foncier industriel restait "un obstacle majeur" pour l’investissement en Algérie.

"Il y a des investissements nouveaux mais il n’y a pas de nouveaux promoteurs en raison des difficultés d’obtention du foncier industriel", a-t-il soutenu ajoutant qu’un groupe de travail sera installé la semaine prochaine au niveau du ministère pour trouver une solution à cette question.

Le ministre a estimé que la création de plusieurs zones industrielles permettra de porter la superficie du foncier industriel à 11600 ha. "Cela devra pallier le problème sans pour autant le régler définitivement", a-t-il dit.

Evoquant le climat des affaires en Algérie qui souffre de contraintes bureaucratiques, M. Benyounes a rappelé l’instruction du Premier ministre pour l’allégement des formalités administratives ajoutant que certains investissements connaissaient, en dépit de ces obstacles, une croissance importante.

8590 projets d’investissement ont été recensés à travers l’Agence nationale pour le développement de l’investissement (ANDI) entre septembre 2012 à septembre 2013, permettant, a-t-il rappelé, la création de plus de 141000 emplois dont 97% créés par le secteur privé.

Concernant les investissements étrangers en Algérie, M. Benyounes a rappelé le plan du complexe sidérurgique d’El Hadjar qui devra porter sa capacité de production à 2,2 millions de tonnes par an, estimant que le succès de ce plan passait par la stabilité sociale.

A une question sur la protection du produit national, le ministre a insisté sur la nécessité d’une approche économique comme alternative aux solutions administratives.

 

De son côté, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Benmeradi, a indiqué que la politique d’emploi qui est "au centre de toutes les structures de l’exécutif", a réalisé des résultats importants dont la baisse du taux de chômage de 30% en 1997 à 10% à la fin 2012.

M. Benmeradi a indiqué à cet effet que plusieurs mesures ont été prises afin d’assurer la flexibilité notamment en matière de contrats de travail, d’accompagnement et de soutien des micro-entreprises.

Pour sa part, le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a relevé l’incohérence entre les dépenses du secteur et la qualité du service qui reste, a-t-il déploré, en deçà des aspirations.

Pour combler ces lacunes, le ministre a révélé une feuille de route pour l’amélioration du fonctionnement des établissements hospitaliers dans chaque wilaya ainsi que des mesures portant notamment sur le règlement de la pénurie des médicaments, leur distribution dans les villes de l’intérieur du pays et "l’humanisation" des structures de santé notamment en matière d’hygiène.

 

M. Boudiaf a annoncé par ailleurs la création prochaine de l’agence nationale de gestion des opérations de réalisation et d’équipement devant mettre fin aux problèmes des pannes du matériel médical.

Il a annoncé également de nouvelles mesures pour la répartition de diplômés des instituts et des facultés de médecine sur les structures de santé tout en les encouragent à travailler dans les wilayas du sud et les hauts plateaux.

Concernant l’investissement dans l’industrie pharmaceutique, le ministre a indiqué qu’un mémorandum d’entente sera signé la semaine prochaine avec un laboratoire américain pour la création d’un pôle spécialisé de biotechnologie outre deux autres projets industriels en matière d’équipement médical avec deux sociétés suédoise et américaine.

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site