Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une impulsion "déterminante" de l’économie nationale (Sellal)

ALGER - La réunion de la tripartite, qui revêt un "caractère particulier", se tient à un moment où l’Algérie veut donner une impulsion "déterminante" à son économie, a souligné jeudi le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

"La 15ème réunion de la tripartite revêt un caractère particulier, car elle se tient à un moment où l’Algérie veut donner une impulsion déterminante à son économie pour (...) la rendre plus performante, moins fragile et moins sensible aux chocs externes", a indiqué M. Sellal à l’ouverture de cette réunion qui regroupe le gouvernement, le patronat et l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Il a précisé que la présente tripartite revêt un caractère économique après la concrétisation des engagements du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, relatifs au retour de la paix et de la sécurité et à la cohésion sociale.

Grâce à la concrétisation de ces engagements, l’Algérie a pu retrouver sa place dans le concert des nations, stabiliser les grands équilibres macro-économiques de son économie et rendre irréversible le développement industriel du pays, a-t-il rappelé.

M. Sellal a relevé que lors du dernier Conseil des ministres, le chef de l’Etat avait beaucoup insisté sur la mise en place des conditions de réussite de cette rencontre qui signera le début d’une "nouvelle phase" dans la mise en place d’une économie nationale "prospère et compétitive".

S’adressant à l’assistance, il a indiqué que le président de la République l’avait chargé de leur transmettre un message selon lequel l’Etat, à travers la dépense publique, a doté le pays d’infrastructures "dignes des pays développés".

"Des bases solides pour des industries de grandes dimensions sont là, qu’il s’agisse de routes et autoroutes, chemins de fer, ponts et aéroports, électricité, ressources naturelles, ressources humaines", a affirmé M. Sellal pour qui l’Algérie "dispose d’un potentiel d’investissement parmi les plus importants du pourtour euro-méditerranéen".

Le Premier ministre a fait observer, en outre, que le gouvernement est "conscient" des "entraves et obstacles qui freinent les projets d’investissements", assurant que les efforts seront "intensifiés" pour "combattre la bureaucratie, les passe-droits et simplifier les procédures".

"L’Etat a une mission vaste et complexe pour impulser un nouveau type de développement économique et social", a-t-il mentionné, considérant que la concertation avec l’ensemble des acteurs concernés demeure le "meilleur garant" pour une bonne gouvernance économique.

 (APS) Jeudi 10 octobre 2013

 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site