Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Industrie-relance : Benyounes appelle les opérateurs économiques à une "concertation permanente"

 

 

 

ALGER - Le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement Amara Benyounes a appelé jeudi à Alger les opérateurs économiques à une "concertation permanente" pour relancer durablement l’industrie nationale et réduire la dépendance de l’économie des hydrocarbures.

Le ministre a souligné au cours d’une réunion avec les organisations patronales en prévision de la prochaine ’’tripartite’’ la nécessité "d’instaurer un climat de confiance et une concertation qui doit être permanente pour pouvoir avancer".

Le secteur industriel, pivot du développement économique dans les années 1970, a connu ces dernières années ’’un déclin’’, a rappelé M. Benyounes, mettant l’accent sur l’urgence de se doter d’une "véritable politique de développement" et redonner à l’industrie nationale ’’la place qui était la sienne’’.

"Nous n’avons pas d’autres alternatives que de développer le secteur industriel pour développer notre économie. Il y a nécessité d’une véritable reprise de l’industrie", a-t-il soutenu.

M. Benyounes a estimé que l’entreprise algérienne, qu’elle soit publique ou privée, "doit être au cœur de l’économie", affirmant sa profonde conviction que le partenariat public-privé est l’une des clés du succès escompté. "Il y a consensus autour de la nécessité d’accorder la priorité à l’entreprise algérienne", a-t-il ajouté.

Réitérant "la volonté réelle" du gouvernement de donner une nouvelle impulsion à l’industrie nationale et à promouvoir la production nationale, le ministre a appelé les entreprises publiques à ne plus compter sur l’Etat, mais sur leur compétitivité.

Les opérateurs économiques sont invités à réfléchir et à dégager les actions à mettre en œuvre pour améliorer la production nationale, une démarche dans laquelle les pouvoirs publics "se sont engagés résolument", a-t-il ajouté.

Pour faciliter l’acte d’investir et encourager la création d’entreprises, le ministre a salué l’idée portant création d’une banque publique d’investissement, et a insisté pour la présentation de propositions susceptibles de résoudre l’épineux problème du foncier industriel en Algérie.

M. Benyounes a mis également l’accent sur la volonté du gouvernement d’assainir l’environnement économique de l’entreprise, améliorer le climat des affaires et enfin alléger les procédures administratives pour encourager la liberté d’entreprendre.

Les contraintes économiques et les entraves rencontrées par les PME relevées par les organisations patronales au cours de cette rencontre de concertation auront une réponse prochainement, a-t-il assuré.

Des rencontres périodiques seront organisées, en outre, pour évaluer la mise en œuvre sur le terrain des décisions qui seront prises, a souligné M. Benyounes.

Les représentants des organisations patronales à cette rencontre ont estimé que des avancées ont été enregistrées dans l’évolution du climat des affaires en Algérie, et ont exprimé leur satisfaction quant à la démarche du gouvernement de les associer au débat économique et à la concertation sur les mesures à prendre pour assainir l’environnement de l’entreprise.

(APS) jeudi 19 septembre 2013  

 

 

 

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site