Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’application du concept d’Internet physique conduirait à la réorganisation du transport

 ALGER - L’application, par l’Algérie, du concept d’Internet physique, qui améliore notamment le transport de marchandises, pourrait conduire à une réorganisation "profonde" du transport, a indiqué lundi à Alger un responsable du ministère de l’Industrie, de la Petite et moyenne entreprise et de la Promotion de l’Investissement.

"L’application de ce concept (Internet physique) pourrait conduire à une réorganisation profonde du transport et de la logistique, ce qui se traduirait par des impacts multiformes sur notre développement, à commencer par la congestion urbaine que nous vivons quotidiennement", a relevé le secrétaire général du ministère, Abderrazak Henni, lors d’un séminaire sur l’Internet physique.

Pour M. Henni, le domaine logistique en Algérie reste "le parent pauvre à tous les niveaux, de la planification urbaine et des politiques de l’aménagement jusqu’à l’organisation interne de l’entreprise en passant par l’absence d’une politique de formation dans ce domaine".

"On estime que l’Algérie enregistre un manque à gagner de plusieurs milliards de dollars, du fait de la faible performance des circuits. Mais grâce à l’Internet physique, nous pourrions espérer une réduction globale des coûts de logistique de 20%", a-t-il soutenu.

M. Henni a indiqué qu’il appartenait aussi bien aux entreprises qu’aux chercheurs de tirer le "meilleur avantage" de cette innovation.

L’Internet physique est une réponse à un grand défi logistique mondial, en utilisant des logiciels pour créer une chaîne interconnectée de conteneurs pour parvenir à des réductions en terme de coûts et de durées de transport de différentes marchandises.

Il s’agit de trouver comment optimiser le mouvement des objets physiques à travers le monde et comment faire en sorte que le déplacement, le stockage, la réalisation et l’approvisionnement de ces objets soient plus "efficients" et "soutenables" aux plans économique, environnemental et social, selon les explications du Pr Benoît Montreuil, titulaire de la chaire de recherche en ingénierie d’entreprise au Canada et concepteur du projet.

(APS) lundi 27 mai 2013

 

 

 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site