Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sortie à Constantine du premier tracteur Massey-Ferguson

CONSTANTINE - Le premier tracteur fabriqué par le constructeur américain Massey-Ferguson est sorti lundi à Constantine de l’usine de l’Entreprise des tracteurs agricoles (ETRAG), en présence du ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, Cherif Rahmani.

Le ministre, accompagné des autorités locales, du PDG d’AGCO Massey-Ferguson, Martin Heinrich Richenhagen, et d’une importante délégation de l’ambassade des Etats-Unis à Alger, a rappelé qu’une joint-venture regroupant l’ETRAG, basée à Oued Hamimime, et l’Entreprise algérienne de distribution de matériels agricoles (PMAT), d’un côté, et le groupe américain AGCO Massey-Ferguson, de l’autre, a été créée en août dernier pour la fabrication à Constantine de tracteurs agricoles de différentes gammes.

Dans une première étape, 3.500 engins entre tracteurs de 46 (2 et 4 roues motrices), de 82 (2 et 4 roues motrices) et de 150 CV (4 roues motrices), sortiront annuellement de l’usine d’Oued  Hamimime  où  la production devrait atteindre, au bout de 5 années, 5.000 tracteurs/an.

Au titre de ce partenariat obéissant à la règle des  51/49%  relative  à l’investissement étranger, le management opérationnel de l’usine de l’ETRAG, qui sera réorganisée et modernisée, sera confié à la partie américaine, a indiqué M. Rahmani, rappelant que cette nouvelle joint-venture s’inscrit dans le cadre de la politique initiée par les pouvoirs publics pour le redressement industriel national et la relance du secteur mécanique.

La veille à Alger, M. Rahmani avait souligné, au cours d’un point de presse tenu conjointement avec le PDG du groupe AGCO Massey-Ferguson, que le gouvernement encouragera les sous-traitants nationaux autour de l’ETRAG.

Il avait fait part, dans ce contexte, de la volonté de son département à créer un pôle industriel dans le machinisme agricole et des activités de support et de logistique, et à promouvoir l’activité de la sous-traitance avec le partenaire américain.

Fabrication de tracteurs Massey-Ferguson : provoquer une "contagion positive" dans la création d’emplois

CONSTANTINE - Le partenariat algéro-américain portant sur la fabrication en Algérie de tracteurs Massey-Ferguson "provoquera  une  contagion positive dans la création d’emplois, notamment par le développement de la sous-traitance", a affirmé, lundi à Constantine,  le  ministre  de l’Industrie, de la PME et de la promotion de l’investissement, Cherif Rahmani.

En plus des 700 emplois devant être créés dans le cadre de cette joint-venture, "de nouveaux postes de travail seront assurés par les PME versées dans le domaine de la sous-traitance mécanique, notamment", a souligné le ministre lors d’une conférence de presse organisée à l’issue d’une visite de travail effectuée dans cette wilaya.

La société Algerian Tractors Company (ATC) créée à  Oued Hamimime (Constantine) au titre de ce partenariat, donnera naissance à une multitude de PME spécialisées dans la sous-traitance qui vont à leur tour "conforter" le marché national de l’emploi, a ajouté M. Rahmani.

La création de nouvelles PME de la sous-traitance permettra à l’Algérie de "remonter la filière mécanique étape par étape et base par base" pour se positionner de manière active dans le processus de  renouveau de l’industrie nationale, a encore souligné le ministre, rappelant l’engagement des pouvoirs publics à réaliser une zone industrielle dédiée à la sous-traitance mécanique à Constantine.

Le transfert de technologies constitue l’autre "volet capital" sur lequel misent les autorités algériennes, a encore souligné M. Rahmani, précisant que les jeunes algériens et les PME créées dans le périmètre de cette usine seront formés in situ par les américains dans  le  cadre  de  ce partenariat.

Cette alliance industrielle, qualifiée "d’importante" pour la concrétisation du programme national de redressement industriel, contribuera également à l’émergence d’une nouvelle génération de managers, a indiqué le ministre, faisant part de l’impact de ce partenariat sur la réduction de la facture des importations.

M. Rahmani a également fait état de l’importance de cette alliance dans la couverture de la sécurité alimentaire nationale dans la mesure où elle permettra de mettre à la disposition des fellahs des outils de travail performants et à des coûts raisonnables.

Le produit Massey-Ferguson, connu et recherché par  les paysans du monde entier, est le fruit du leader du machinisme agricole qui a des racines en Algérie, a encore rappelé le ministre, faisant part de la "détermination des pouvoirs publics à tirer le maximum de profit de ce partenariat sur les plans économique, social et humain, notamment".

L’ambition de l’industrie algérienne est née à Constantine dans les années 1960 et 1970, a noté le ministre, estimant que l’ouverture de cette usine de fabrication de tracteurs agricoles ne fera que faire "renaître l’industrie algérienne de ses cendres".

Le président du groupe américain AGCO Massey-Ferguson, Martin Heinrich Richenhagen, a quant à lui fait part, au cours de la même conférence de presse, de la qualité des relations entre les deux pays, avant de souligner les facilitations accordées par les pouvoirs publics en Algérie pour la concrétisation de ce projet.

Le ministre, accompagné des autorités locales et d’une importante délégation américaine avait assisté, dans la matinée, à la sortie du premier tracteur Massey-Ferguson fabriqué à Oued Hamimime.
 

 (APS) lundi 17 décembre 2012 

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site