Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Algérie-GB : M. Rahmani préconise une feuille de route pour définir les domaines de partenariat entre les deux pays

ALGER - Le ministre de l’Industrie, des PME et de la promotion de l’investissement, Cherif Rahmani, a appelé lundi à Alger l’élaboration d’une feuille de route pour définir les domaines de partenariat économique entre l’Algérie et la Grande Bretagne.

Lors de sa rencontre avec Lord Rysbi, représentant du premier ministre britannique, chargé de la promotion du partenariat avec l’Algérie, M. Rahmani a estimé nécessaire d’élaborer une feuille de route pour définir les possibilités de partenariat "secteur par secteur et projet par projet" pour aboutir à un programme de coopération bilatérale à long terme.

Les deux parties ont convenu d’échanger des experts  pour  définir  les domaines qui pourraient intéresser la Grande Bretagne en matière d’investissement et de gestion.

A cette occasion, le ministre a mis en avant l’ouverture de l’Algérie au partenariat avec la Grande Bretagne dans tous les domaines.

Le Premier ministre britannique, David Cameron avait appelé à un partenariat "durable" avec l’Algérie, a rappelé M. Rahmani. Ce partenariat doit être "légalement accepté" par les deux parties, a-t-il souligné.

M. Rahmani a affirmé que l’Algérie était intéressée par des investissements britanniques dans la bioéthique, un "pôle fondamental" de cette coopération dans les domaines de la mécanique, l’électromécanique, l’aéronautique et la chimie ainsi que le renforcement de l’investissement dans le secteur pharmaceutique.

Le ministre a appelé la partie britannique à un partenariat en matière de gestion, l’Algérie voulant tirer profit de la "rigueur et expertise" britanniques dans la gestion des établissements de santé et hôpitaux ainsi que les grandes sociétés publiques à l’instar du groupe Sonelgaz.

Par ailleurs, M. Rahmani s’est dit "satisfait" de la désignation de Lord Rysbi parmi les huit ambassadeurs chargés de soutenir et promouvoir l’association stratégique dans le monde soulignant l"énergie" exprimée par la Grande Bretagne de relancer la coopération bilatérale et "rattraper" le retard.

"La Grande Bretagne accorde un intérêt particulier  à la relance d’un partenariat fructueux entre les deux pays...je suis très satisfait des larges perspectives que nous venons d’ouvrir", a déclaré M. Rahmani à l’issue de cette rencontre.

Pour sa part, Lord Rysbi a exprimé le désir de la Grande Bretagne à développer des relations bilatérales estimant que sa première rencontre en tant que chargé de la promotion du partenariat avec  l’Algérie  était  "très importante, excellente et constructive".

La Grande Bretagne, a-t-il dit, ne veut pas soutenir l’échange commercial seulement mais nouer des partenariats sous forme de  projets d’investissement.

De nombreux investisseurs britanniques sont intéressés de travailler en Algérie, un pays qu’ils considèrent "stable et prospère".

"Nous n’avons pas de relations historiques avec l’Algérie mais nous voulons que l’Algérie considère la Grande Bretagne comme un de ses partenaires exceptionnels", a-t-il souligné ajoutant "nous aspirons à l’établissement d’un partenariat équitable pour les deux pays".


 
 (APS)  Mardi 04 Décembre 2012 

 

 

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site