Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des entreprises autrichiennes prêtes à investir "à long terme" en Algérie

ALGER - Les représentants d’une vingtaine d’entreprises autrichiennes, présents à Alger pour un séminaire économique, se sont déclarés samedi prêts à investir sur le long terme, en partenariat avec leurs homologues algériens.

Une délégation de vingt entreprises autrichiennes participe, du 11 au 13 octobre, à une rencontre économique intitulée " Equipements industriels made in Austria", destinée à informer directement les opérateurs algériens des possibilités de partenariat entre les deux parties, notamment dans les domaines de l’énergie et de l’industrie.

"Nous voulons réintégrer le marché algérien avec une relation en affaires à long terme", a déclaré à la presse M. Olivier Prato, le  responsable pour les pays francophones du groupe Lmf, leader dans la fabrication des compresseurs pour le secteur de l’énergie. Depuis 1980, la firme était jusque là représentée en Algérie par une société française.

M. Prato a ainsi résumé un engagement partagé par d’autres opérateurs autrichiens parmi lesquels Bauer, spécialiste des techniques d’irrigation qui se dit "à la recherche d’un associé commercial" en Algérie, ou encore Getzner, pionnier dont la fabrication de matériel ferroviaire, le génie civil et l’industrie en Autriche.

Le directeur marketing Pays arabes-Iran de cette dernière entreprise, M. Salah Hirmas, a souligné "l’importance géostratégique du marché algérien" pour son entreprise qui se veut, a-t-il dit, "un partenaire à part entière avec l’industriel algérien".

Le groupe Bauer, qui compte 17 entreprises dans le  monde et 1,5 million d’hectares irrigués par ses systèmes, a réalisé en 1989 en Algérie une usine de matériels d’irrigation pour le compte du groupe Anabib.

Mme Ulrike Straka, conseiller commercial auprès de  l’ambassade d’Autriche a rappelé, de son côté, que les relations économiques entre l’Autriche et l’Algérie remontaient à 1986 avec notamment la signature d’un  accord  de  coopération ferroviaire et la réalisation par le groupement autrichien d’un tronçon de chemin de fer (El Harrach-Thenia) sur deux voies électrifiées.

"L’Autriche est disposée à investir encore plus en Algérie dans l’avenir", a-t-elle souligné.

La rencontre économique d’Alger sera marquée par des rencontres spécifiques entre opérateurs des deux pays pour tenter de nouer des relations d’affaires et élaborer des projets à longue échéance.
 


(APS) samedi 13 octobre 2012

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site