Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’industrie peut constituer un nouveau créneau de la coopération algéro-portugaise

ALGER - Le développement de la coopération algéro-portugaise dans le domaine de l’industrie nécessite un rapprochement des entreprises des deux pays et un transfert de savoir-faire, ont affirmé dimanche à Alger le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, Cherif Rahmani, et le secrétaire d’Etat portugais à l’économie et au développement régional, Antonio Henriques.

Dans une déclaration à l’APS au terme d’un entretien avec son homologue portugais, M. Rahmani a indiqué que "le capital expérience et le savoir-faire du Portugal peuvent lui permettre de contribuer au développement de l’industrie en Algérie".

"L’industrie du Portugal est réputée pour sa bonne qualité, son expérience et son professionnalisme. Nos entretiens ont justement porté sur les voies et moyens à même de faire bénéficier l’Algérie de l’expérience et du savoir-faire de ce pays ami dans le domaine de l’industrie", a-t-il ajouté.

Lors de cette rencontre "nous avons convenu d’encourager le rapprochement entre les entreprises publiques et privées de nos pays. Cela permettra de nouer des partenariats pour relancer l’industrie en Algérie et exploiter les capacités du Portugal", a-t-il dit.

Selon lui, la crise financière a fait prendre conscience aux pays européens, notamment, que les marchés des pays du Sud, comme l’Algérie, offraient de fortes opportunités d’investissement.

"Il est donc devenu nécessaire, a-t-il estimé, pour les pays européens de changer leur vision vis-à-vis des pays du Sud pour  pouvoir donner ensemble un nouveau souffle à la coopération entre eux. La coopération algéro-portugaise s’inscrit justement dans cette direction ", a-t-il soutenu.

Le secrétaire d’Etat portugais a lui aussi affirmé  que les relations économiques algéro-portugaises connaissaient une nouvelle phase, ajoutant que son pays possédait "les capacités nécessaires pour participer à l’industrialisation de l’Algérie".

"Nous sommes également prêts à participer au développement de la construction en Algérie. Les représentants de cinq entreprises portugaises, spécialisées dans le bâtiment et la construction, m’ont accompagné dans le cadre de cette visite et sont prêts à signer des contrats", a-t-il fait savoir.

Le Portugal cumule une "importante" expérience dans le domaine de la métallurgie, des énergies renouvelables, du textile  et  l’industrie pharmaceutique, a précisé M. Henriques.

(APS) dimanche 28 octobre 2012

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site