Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La diversification de l'économie au centre des discussions entre Bouchouareb et le président de la BAD

 

ALGER - Les réformes engagées par l'Algérie pour développer et diversifier son économie ont été au centre des discussions entre le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, et le président du groupe de la Banque africaine de Développement (BAD), Akinwumi Ayodeji Adesina, a indiqué jeudi le ministère dans un communiqué.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont discuté des réformes économiques en Algérie notamment l'adoption mercredi de la loi sur la normalisation, la refonte du code de l'investissement qui sera adopté dans les semaines à venir, le développement de l'industrie nationale à travers l'adoption d'une nouvelle loi sur la PME ainsi que le suivi des actions entreprises en partenariat avec la Banque mondiale (BM) pour l'amélioration du climat des affaires.

Les discussions ont également porté sur le développement des entreprises algériennes publiques et privées, particulièrement dans le cadre des dispositions des lois de finances LF 2015, LFC 2015 et LF 2016.

Lors de cet entretien, des filières et des industries ont été identifiées comme ayant un potentiel de substitution aux importations et ce dans le cadre d'une étude réalisée en collaboration avec la BAD, a indiqué le communiqué soulignant que la banque contribuait à cette démarche de diversification économique à travers un autre projet dédié à l'appui aux PME.

M. Bouchouareb a souligné le rôle "très important" du renforcement de l'intégration régionale, en tant que moteur de croissance, à travers une action diplomatique prônant la souveraineté des Etats.

Dans cette optique, l'Algérie s'inscrit dans cette politique de coopération interafricaine pour développer l'intégration économique qui pourra être consolidée par la route Transsaharienne.

Cette infrastructure constituera un véritable corridor entre l'Afrique de l'Ouest et les ports de la Méditerranée via le réseau autoroutier algérien et le nouveau port du Centre, selon le communiqué.

De son coté, le président de la BAD a évoqué le rôle de cette institution dans l'accompagnement de l'Algérie pour diversifier son économie, en mettant l'accent sur les secteurs prioritaires et particulièrement l'agriculture et l'industrie.

Cette rencontre a été aussi l'occasion pour M. Adesina pour rappeler les priorités de la BAD, notamment l'électrification en l'Afrique à laquelle les entreprises algériennes du secteur peuvent apporter leur savoir faire, le développement de l'industrie agro-alimentaire et l'industrialisation.

M. Bouchouareb lui a fait part de sa participation à la réunion du Forum économique mondial sur l'Afrique qui se tiendra du 11 au 13 mai prochain à Kigali (Rwanda), et qui sera une occasion pour approfondir ces discussions, indique le communiqué.

APS, Jeudi, 21 avril 2016 

 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site