Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réactivation en 2016 du comité industriel algéro-iranien

ALGER- Le comité mixte algéro-iranien de l’industrie devra être relancé d’ici juin 2016 pour instaurer un mécanisme régulier de coopération industrielle entre les deux pays, a annoncé, jeudi à Alger, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb.

"Nous travaillons actuellement pour relancer ce comité avant la fin du premier semestre de l’année prochaine", a indiqué le ministre dans son allocution prononcée au forum économique algéro-iranien tenu en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et du Premier vice-président iranien, Eshaq Jahangiri, qui est en visite de travail en Algérie depuis mercredi dans le cadre de la tenue de la 2ème session de la Haute commission mixte algéro-iranienne.

Créé en 2003 par le bais d’un mémorandum d’entente industrielle entre l’Algérie et l’Iran mais qui n'a pas fonctionné depuis quelques années, ce comité va constituer un "mécanisme efficace" de coopération industrielle entre les deux parties, et ce, notamment en matière d’investissement, a expliqué le ministre.

Dans ce cadre, M. Bouchouareb a indiqué que le secteur de l’industrie était parmi les domaines prioritaires dans la coopération économique entre Alger et Téhéran, exprimant sa satisfaction de l’intérêt porté par les deux parties à consolider davantage ce partenariat.

Le ministre a appelé, à cette occasion, les hommes d’affaires iraniens à profiter des opportunités d’investissements offertes par l’Algérie dans le cadre d’un partenariat mutuellement bénéfique, en rappelant les efforts déployés par le gouvernement pour améliorer le climat des affaires.

"Notre espoir en vous est grand", a poursuivi M. Bouchouareb qui s’est dit persuadé que ces relations allaient connaître un nouvel essor dans les prochaines années.

A ce propos, il a avancé que le gouvernement allait déployer tous ses efforts pour offrir aux opérateurs des deux pays les conditions favorables pour développer des projets de partenariat concrets et durables.

Il a aussi assuré l’engagement du gouvernement de lever les contraintes qui peuvent entraver la coopération industrielle entre les entreprises des deux pays.

A rappeler que la 1ère session de la Haute commission mixte algéro-iranienne s'était tenue en 2010 à Téhéran, et avait été sanctionnée par la signature de 11 conventions et mémorandums d'entente dans divers domaines de coopération.

Ces conventions avaient porté sur l'investissement, l'agriculture, l'habitat, la justice, la santé, l'enseignement supérieur et la recherche scientifique ainsi que la jeunesse et les sports.

En vue d'insuffler une nouvelle dynamique à la promotion de la coopération dans le domaine des investissements, les deux pays avaient signé trois mémorandums d'entente.

Le premier concerne la création d'un conseil mixte des hommes d'affaires, le deuxième a été conclu entre l'Agence nationale de développement des investissements (ANDI) et l'organisme iranien en charge des investissements et de l'assistance technique et économique, alors que le troisième mémorandum d'entente porte sur la création d'un fonds algéro-iranien.

En matière économique également, les deux pays avaient signé deux mémorandums d'entente dans les secteurs agricole et de l'habitat.

S'agissant du transport maritime, les deux parties avaient signé un mémorandum d'entente portant jumelage des ports de Béjaia (Algérie) et d'Al Khomeini (Iran).

APS, jeudi, 17 décembre 2015   

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site