Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un nouveau dispositif pour le développement du secteur industriel

 

ALGER - Un nouveau dispositif visant le développement du secteur industriel et la promotion de la production nationale sera annoncé dans les prochains jours, a fait savoir mardi à Alger le ministre de l'Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb.

Intervenant lors d'une réunion consacrée à la relance de la production nationale en présence de plusieurs organisations patronales et de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), le ministre a avancé qu'un certain nombre d'initiatives devant contribuer au développement du secteur industriel et à la promotion du produit national seraient annoncées lors du Salon national de la production nationale prévu du 24 au 28 décembre en cours.

M. Bouchouareb a également indiqué qu'une rencontre, réunissant le groupe de travail de la Tripartite chargé de ce dossier et tous les partenaires sociaux, se tiendrait lors de ce prochain salon.

Il s'agira d'identifier et de débattre des mécanismes à mettre en place et de formuler des propositions qui seront soumises au gouvernement dans cet objectif, selon lui.

La conjoncture actuelle, a-t-il poursuivi, "nous impose de revoir toutes les politiques qui ont été menées jusqu'à maintenant et d'en faire une évaluation avant d'aller concrètement vers la promotion de la production nationale".

Le ministre a mis en avant la nécessité d'accélérer les réformes et  les décisions politiques déjà prises dans le cadre du plan quinquennal 2015-2019. Dans ce sens, il a relevé l'importance de la contribution du secteur privé, en tant que créateur d'emplois et de richesses, dans le processus de la relance de l'industrie nationale.

De son côté, le secrétaire général de l'UGTA, M. Sidi Saïd, a plaidé pour l'encouragement de partenariats privé-privé, public-public et public-privé afin de relancer l'outil national de production.

La forte chute des cours du pétrole "devrait être un facteur déclenchant du développement de l'économie nationale et des secteurs hors-hydrocarbures", a-t-il insisté.

Le président de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Habib Yousfi, a souligné, pour sa part, la nécessité d'encourager les consommateurs algériens à consommer le produit national, tout en souhaitant à conjuguer tous les efforts afin d'atteindre une croissance à deux chiffres.

APS, mardi, 16 décembre 2014

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site