Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rencontre d’affaires algéro-mexicaine : Engagement à renforcer la coopération bilatérale

Une rencontre d’affaires algéro-mexicaine a été organisée hier à l’hôtel El-Aurassi, à Alger, en présence du président-directeur général de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Mohamed Laïd Benamor, le DG de l’Andi, M. Mansouri, et l’ambassadeur du Mexique en Algérie, M. Juan José González Mijares, ainsi qu e M. Francisco González Díaz, directeur général de Pro Mexico.

S’exprimant à cette occasion, Mohamed Laïd Benamor a rappelé que «la première délégation ayant visité l’Algérie à la veille de l’Indépendance était une délégation mexicaine, venue soutenir  officiellement l’Algérie indépendante. Il nous appartient donc à nous, aujourd’hui, acteurs économiques, de consolider et d’enrichir cette relation par une dimension économique au service de nos deux pays». «Je pense que cette rencontre est une excellente initiative qui  montre l’intérêt que portent les opérateurs économiques de nos deux pays au développement des relations d’affaires et de partenariat durables», a-t-il ajouté, rappelant qu’«il y a déjà un an, nous avons eu le plaisir de recevoir une délégation économique mexicaine à Alger lors d’une rencontre qui a permis d’établir des contacts et prendre des engagements entre les opérateurs économiques des deux pays dans plusieurs secteurs».

Arguments à l’appui, Mohamed Laïd Benamor a cité à titre d’exemple, le secteur agricole, notamment le blé et l’huile d’olive. Il a estimé à cet effet que cette rencontre constitue un jalon supplémentaire pour donner un nouvel élan et surtout une nouvelle approche à la coopération entre les communautés d’affaires des deux pays, basée sur un partenariat industriel. Selon lui, le point d’étape des relations économiques et commerciales entre l’Algérie et le Mexique met en lumière  une situation qui ne reflète pas totalement la volonté politique affichée au plus haut niveau comme elle ne reflète guère l’immense potentiel économique tant en Algérie qu’au Mexique. Concernant le volume des échanges 2012/2013 et les dix premiers mois de 2014, le PDG de la CACI a souligné que «ce volume n’a pas atteint le milliard de dollars». «Nos exportations sont constituées principalement de produits énergétiques et de lubrifiants et n’ont pas dépassé les 50 millions de dollars  durant les années 2012 et 2013», a-t-il précisé, avant d’ajouter que «pour les dix premiers mois de 2014, elles ont à peine dépassé les 18 millions USD». En revanche, les importations de l’Algérie, a indiqué Mohamed Laïd Benamor, «sont en nette évolution, puisqu’en 2013 elles ont atteint 122 millions  de dollars US et ce volume a presque triplé lors des dix premières mois de 2014 et se situe ainsi à un peu plus de 328 millions USD et d’ajouter ensuite que ces flux commerciaux gagneraient considérablement en durabilité et croissance, à condition qu’ils soient confortés par des relations  structurées et portées par des intérêts croisés». Il dit par ailleurs que «ces intérêts croisés, nous souhaitons justement les traduire par des projets de partenariats industriels gagnant-gagnant.

 

Des projets de partenariat, créateurs de richesse et d’emploi. «Je suis convaincu que l’Algérie et le Mexique peuvent être de véritables partenaires», a-t-il indiqué. De son côté, Juan José González Mijares a exprimé sa satisfaction quant à l’organisation de ce forum d’affaires, en indiquant que «celui-ci est une occasion pour voir les possibilités de coopération entre les deux pays. L’Algérie et le Mexique, a-t-il dit, ont connu ces derniers temps des réformes économiques importantes  pour encourager la diversification de l’économie et le renforcement des climats des affaires». Il a fait savoir que «les entreprises mexicaines ont réellement montré leur volonté d’investir en Algérie». Il y a lieu de souligner que la délégation mexicaine est composée de grandes entreprises mexicaines dont CEMEX, TELEMEX PEMEX et GROUPO MONDIAL, elles opèrent dans l’agroalimentaire (industrie du pain, farine de maïs et de blé), cuivre, produits antiseptiques et désinfectants, construction, métallurgie, santé, automobile et conseils.

EL Moudjahid le 24-11-2014

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site