Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le forum d’affaires algéro-turc centré sur le partenariat entre entreprises

 

 

ALGER- Les travaux du forum d’affaires algéro-turc se sont ouverts, mercredi après-midi à Alger, avec comme premier objectif de renforcer le partenariat entre les entreprises des deux pays.

Cette rencontre économique se tient dans le cadre de la visite officielle de deux jours en Algérie du président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, à l'invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Plusieurs chefs d'entreprises algériens et une centaine d’hommes d’affaires turcs prennent part à ce forum bilatéral axé essentiellement autour de la consolidation du partenariat économique et commercial dans les secteurs hors-hydrocarbures essentiellement.

L’Algérie s’attend à ce que cette rencontre aboutisse à des joint-ventures industrielles basées sur le transfert technologique et en mesure de conforter le secteur industriel et de contribuer à renforcer les exportations hors-hydrocarbures.

"Nous ne voulons plus être un marché pour la Turquie mais plutôt un partenaire économique", selon des responsables auprès du ministère de l’Industrie et des mines.

En 2013, la Turquie avait été le 7ème fournisseur de l'Algérie avec 2,07 milliards de dollars d'importations algériennes et son 9ème client avec des exportations algériennes de 2,6 milliards de dollars, selon les chiffres des douanes algériennes.

Le programme de cette rencontre, qui sera clôturée en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le président Erdogan, prévoit des interventions sur le climat des affaires dans les deux pays ainsi qu’une présentation sur le "success story" de l’entreprise turque de sidérurgie Tosyali qui produit en Algérie plus d’un million de tonnes d’acier par an depuis 2013.

Le complexe sidérurgique de cette société, qui a coûté 750 millions de dollars, est le plus important investissement turc réalisé jusqu’ici en Algérie.

 

Les relations économiques algéro-turques en deçà des ambitions (CACI)

ALGER - Le président de la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI), Laid Benamor, a affirmé mercredi à Alger que les relations économiques entre l’Algérie et la Turquie restaient en deçà des objectifs et des ambitions portés par les deux pays.

Intervenant lors du forum d’affaires algéro-turc, qui se tient dans le cadre de la visite officielle de deux jours en Algérie du président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, M. Benamor a considéré que l’état des relations économiques et commerciales entre les deux pays ne reflétait pas la volonté politique affichée au plus haut niveau ni l’immense potentiel économique tant en Algérie qu’en Turquie.

Le président de la CACI a indiqué que le volume des échanges commerciaux a atteint un montant de 4,4 milliards de dollars en 2013, dont 2,07 mds de dollars représentant les importations de l’Algérie et 2,3 mds de dollars de ses exportations vers la Turquie.

Sur les dix premiers mois de 2014, a-t-il poursuivi, il a constaté que la balance commerciale s’est affichée excédentaire en faveur de la Turquie qui a exporté vers l’Algérie pour 1,7 milliard de dollars et en a importé pour 1,36 milliard de dollars.

Quant au contenu de ces échanges, il a signalé que les importations de l’Algérie auprès de la Turquie étaient concentrées pour plus de 80% sur les demi-produits, les biens d’équipements industriels et les biens de consommation alimentaires, alors que les exportations algériennes restaient dominées pour plus de 90% par les hydrocarbures et les produits dérivés.

Il a, alors, appelé à conjuguer les efforts pour que ce volume d’échanges augmente davantage, et ce, au bénéfice des entreprises et des économies des deux pays.

A ce propos, il a observé que l’économie turque avait atteint un niveau de développement et de savoir-faire significatifs, en souhaitant que l'Algérie puisse bénéficier de ce potentiel à travers des partenariats gagnant-gagnant dans divers secteurs notamment celui des PME-PMI.

Le président de la CACI a, ainsi, considéré que le conseil d’affaires algéro-turc, crée en 1992, pouvait constituer un cadre idoine pour renforcer le partenariat économique entre l’Algérie et la Turquie.

APS, mercredi 19 novembre 2014

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site