Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Conférence à Londres sur les investissements en Algérie renforcera le partenariat

ALGER- La conférence sur les opportunités d'investissements en Algérie, prévue le 10 décembre prochain à Londres, représente une "étape importante" dans le renforcement du partenariat algéro-britannique, a indiqué, dimanche, le représentant personnel du Premier ministre britannique pour la promotion du partenariat économique avec l'Algérie, Lord Richard Risby.

En visite à Alger les dimanche et lundi, M. Risby a déclaré, à l'issue d'un entretien avec le ministre de l'Energie, M. Youcef Yousfi, que cette conférence prévue dans la capitale britannique serait "une étape importante dans la construction d'un excellent partenariat" entre les deux pays.

L'objectif de cette conférence est de "montrer à la communauté des investisseurs britanniques que l'Algérie est (un pays) ouvert aux affaires", a ajouté M. Risby qui avait été nommé en 2012 en qualité de représentant personnel du Premier ministre britannique, David Cameron pour l'Algérie.

Il a précisé que les discussions avec M. Yousfi avaient porté sur l'organisation de cette conférence à laquelle prendront part le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son homologue britannique, David Cameron.

Abordant les relations énergétiques entre l'Algérie et la Grande-Bretagne, Lord Risby a indiqué que les deux pays fêtaient cette année le cinquantenaire de leur partenariat dans ce domaine stratégique.

A ce titre, il a relevé que les échanges commerciaux avaient connu une hausse notable durant ces deux dernières années, particulièrement, et ce, aussi bien dans le domaine de l'énergie que dans d'autres secteurs.

Les échanges commerciaux entre les deux pays sont passés de 1,6 milliard de dollars en 2010 à 6,7 milliards de dollars en 2013, soit une hausse de  280% en un laps de trois années.

Si les relations économiques bilatérales sont essentiellement axées sur les hydrocarbures, les deux pays ont, cependant, décidé de promouvoir des secteurs également porteurs tels l'industrie pharmaceutique, les finances, l'agriculture ainsi que de l'éducation.

La dynamique des relations algéro-britanniques s'est traduite par la la signature de deux accords de coopération dans les domaines de l'enseignement supérieur et des activités spatiales civiles.

Un accord sur la non-double imposition devrait être signé avant la fin de l'année en cours.

A souligner que le Foreign Office avait publié, en septembre dernier, une note d'information sur l'Algérie destinée aux milieux d'affaires britanniques dans laquelle il leur a assuré que l'Algérie est un pays "politiquement stable" où "de nombreuses entreprises britanniques font état d'opérations commerciales réussies avec l'Algérie, loin de toute pratique de corruption".

Par ailleurs, une délégation d'hommes d'affaires britanniques effectuera une visite à Alger du 30 novembre au 3 décembre 2014.

Organisée par la CACI en collaboration avec United Kingdom-Algéria business council (UKBC), ce rendez-vous économique "constitue une plate forme idéale de réseautage pour les dirigeants des entreprises algériennes permettant d'explorer les opportunités potentielles de partenariat avec les différentes entreprises du Royaume-Uni activant dans plusieurs secteurs", a indiqué la CACI.

APS, dimanche, 16 novembre 2014

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site