Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bouchouareb appelle les investisseurs US à faire confiance aux jeunes entrepreneurs algériens

WASHINGTON -  Le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a appelé, mercredi à Washington, la communauté d'affaires américaine à faire confiance aux jeunes entrepreneurs algériens pour porter la coopération économique bilatérale vers de nouveaux horizons.

Dans son allocution prononcée à la Semaine algérienne de l'investissement et des affaires "Doing business in Algeria’’ dans la capitale fédérale américaine, le ministre a affirmé, tout d'abord, que la crise traversée par l’économie mondiale était pour l'Algérie "une chance et une opportunité unique pour se positionner sur la scène mondiale et donner à voir tout ce dont nous sommes capables de faire avec les atouts qui sont les nôtres".

Il a également soutenu que l’Algérie s’était fixée comme défi de "se positionner dans la nouvelle carte de l’industrie mondiale qui se redessine à grande vitesse", comptant sur une jeunesse dynamique et ouverte sur le monde.

A cet effet, il a appelé la communauté d'affaires américaine à faire confiance aux jeunes entrepreneurs algériens pour porter la coopération économique bilatérale vers de nouveaux horizons et consolider "le pacte de confiance" entre les deux pays.

"Vous verrez une classe d’entrepreneurs nouveaux, jeunes, talentueux, assumant leurs ambitions et sans complexe aucun. Challengez-les et vous verrez qu’ils seront à la hauteur du défi", s'est-il adressé aux hommes d'affaires américains.

Aller vers de nouvelles perspectives de partenariat économique

Evoquant une étude récente menée par le cabinet Business Consulting Group qui a fait état de la volonté de 54% des entreprises américaines de relocaliser leurs activités ou de quitter l’Asie dans les prochaines années, M. Bouchouareb a appelé ces entreprises à explorer les opportunités offertes par le marché algérien.

Il leur a assuré que l'Algérie est "une destination qui répond à toutes les préoccupations des entrepreneurs américains", rappelant que des firmes américaines de renom ont déjà fait confiance à l’Algérie.

Il s’agit, en particulier, de l’accord conclu entre Sonelgaz et General Electric pour construire une usine de turbines à gaz: "C’est le troisième plus important contrat de GE depuis son fondateur Thomas Edison", a-t-il noté.

Le ministre a, en outre, mis l’accent sur la nécessité de porter les relations économiques algéro-américaines à un niveau qualitatif supérieur.

Pour arriver à ce nouveau stade de la coopération bilatérale, il a jugé nécessaire de dépasser les simples relations commerciales pour faire émerger un partenariat de type nouveau ouvrant des perspectives stratégiques inédites aux entreprises.

Dans le domaine de la coopération industrielle, il a évoqué une centaine de fiches de projets dans divers domaines relevant du secteur industriel public.

Il s’agit de projets identifiés et localisés avec des financements mobilisés et des business-plans déjà élaborés.

Le secteur minier représente, lui aussi, un créneau important pour la promotion des relations économiques bilatérales, a aussi affirmé M. Bouchouareb: "Nos équipes travaillent à construire un partenariat tout aussi ambitieux avec la mise en place de banques de données géologiques et minières mais aussi l’attribution de titres miniers à des sociétés américaines de référence".

La Semaine algérienne "Doing business in Algeria’’ a lancé ses travaux lundi dernier à Chicago et se poursuivra jusqu’à jeudi à Washington DC.

Le rapport de la BM sur le climat des affaires en Algérie pris en compte (Bouchouareb)

WASHINGTON - Le rapport publié mercredi par la Banque mondiale sur le climat des affaires sera analysé par le gouvernement algérien afin d’identifier les actions susceptibles d’être intégrées dans la matrice nationale d’évaluation, a affirmé le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb.

"Nous allons étudier le nouveau rapport de la BM et l’analyser pour identifier les nouvelles actions susceptibles d’être intégrées dans notre matrice d’évaluation", a indiqué à l’APS M. Bouchouareb en marge de la Semaine algérienne consacrée à l'investissement et aux affaires "Doing business in Algeria’’ qui se tient du 27 au 30 octobre à Chicago puis à Washington DC.

Le ministre a, en outre, tenu à préciser que cette évaluation faite par le rapport "Doing Business" de la BM a été élaborée en mai dernier, soit la période avant la finalisation du rapport du "Comité Doing Business Algérie" présenté lors de la tripartite de septembre dernier.

Selon lui, la BM va prendre en considération le rapport de ce comité dans ses prochaines évaluations.

Le ministre avait déclaré lundi dernier à Chicago que le comité national dédié à l’amélioration du climat des affaires a arrêté un plan d’action jusqu’à l’horizon 2019 qui permettra, à terme, d’améliorer significativement le classement de l’Algérie dans le Doing business de la BM.

A rappeler que la BM a classé mercredi l'Algérie parmi les 11 pays de la région Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA) ayant engagé des réformes pour améliorer l'environnement des affaires.

La BM a précisé que L'Algérie avait amélioré les infrastructures portuaires, réduisant ainsi les délais de traitement dans les ports terminaux, et a facilité le commerce transfrontalier en améliorant les infrastructures du port d'Alger.

APS, mercredi, 29 octobre 2014

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site