Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Investissement: plus de 57% des projets déclarés au 1er trimestre 2014 sont de nouvelles créations (Andi)

ALGER- Les investissements déclarés durant le 1er trimestre 2014, qui sont de l'ordre de 682 milliards de DA, sont dominés par les investissements en création avec plus de 1.500 projets, soit plus de 57% de l’ensemble des projets déclarés, selon l’Agence nationale de développement des investissements (Andi).

La distribution des investissements déclarés au 1er trimestre par type d’investissement entérine une tendance lourde par la prédominance des investissements en "création" avec 1.505 projets inscrits, soit 57,18% du total, suivis des investissements en "extension", soient 1.039 projets (39,48%), précise une note de l’Agence obtenue par l'APS.

Quant aux investissements en "réhabilitation" et en "réhabilitation et extension", versés principalement dans le secteur public en vue de leur redressement productif sur des filières de production structurantes, ils ont totalisé ensemble 88 projets, soit 3,34% des projets déclarés.

La lecture financière montre des engagements financiers analogues à la précédente analyse par projets, assortie des mêmes poids financiers pour les créations et les extensions soient respectivement 45.20% et 42,39%, les réhabilitations et extensions (10,71%), précise encore l’Agence.

S’agissant des emplois générés, l’Andi relève encore les mêmes tendances d’évolution que ceux qui caractérisent l’analyse des types d’investissement par projets et par poids financiers. Cela confirme bien une création d’emplois nouveaux placés sur des nouveaux projets et ou sur des extensions de capacité de production du secteur privé et une consolidation du secteur public sur des créneaux porteurs très mécanisés et non fondés sur une éventuelle pléthore d’effectif.

La répartition des investissements par secteur juridique, durant les trois premiers mois de 2014, montre un affermissement du secteur privé dans une logique récurrente et une tendance lourde s’accaparant de ce fait 97,57% des projets inscrits, soit au total 2.558 projets, suivi du secteur public avec un taux de 2,85% soit 59 projets et enfin du secteur mixte pour 13 projets (0,49%).

Cette dernière formule, qui est récente, "n’est pas encore développée car elle nécessite un rapport de confiance entre les partenaires privé et public en association mais qui ne peut trouver son essor que par l’entremise d’un marché boursier dédié à ce type de transaction de capitaux, de titres et d’actions", selon les explications de l’Andi.

S’agissant des engagements financiers, l’Agence note également une légère prédominance du secteur privé avec 286,3 milliards de DA (41,98%) par rapport au secteur public qui a attiré un montant de 269 milliards de DA (39,45%), suivi du secteur mixte pour un volume financier équivalent à 126,6 milliards de DA, soit 18,57%.

Les emplois générés placent le secteur privé dans une position "très favorable" comme étant le principal pourvoyeur d’emplois (37.222 emplois directs, soit 72,13%), suivi du secteur mixte (10.874 emplois, soit 21,07%) et enfin du secteur public avec 3.509 emplois, (6,80%).

Durant le premier trimestre, 2.632 projets d’investissement ont été déclarés auprès de l’Andi pour un montant de 682 milliards, devant générer plus de 51.600 emplois. 

Selon l’agence, 2.615 projets portés par des investisseurs locaux ont été déclarés pour une valeur de 553 milliards de DA et devraient créer environ 40.500 emplois.

S’agissant des investissements en partenariat avec des étrangers, 17 projets ont été enregistrés pour un montant de 129 milliards de DA et plus de 11.100 emplois directs.

APS 03-05-2014

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site