Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Algérie: les investissements ont plus que doublé au 1er trimestre 2014 (Andi)

ALGER- Le montant des projets d'investissement déclarés en Algérie durant le premier trimestre 2014 a plus que doublé, atteignant 682 milliards de DA, dont 129 milliards de DA d'investissements directs étranger (IDE), contre 305 milliards de DA à la même période de 2013, confirmant ainsi une relance de l'investissement entamée grâce aux facilitations prises par le gouvernement, selon l'Agence nationale de développement de l'investissement (Andi).

Durant le 1er trimestre de cette année, 2.632 projets d'investissement ont été déclarés auprès de l'Andi pour un montant de 682 milliards de DA et qui devront créer plus de 51.600 emplois, selon l'Andi.

Les investissements locaux restent les plus "importants" avec  2.615 projets déclarés à travers le territoire national, soit 99,4% du total des projets déclarés pour une valeur de 553 milliards de DA (81%), permettant la création d'environ 40.500 emplois (78%).

Pour ce qui est des IDE, l'Algérie a attiré, durant les 3 premiers mois de l'année, 17 projets pour un montant de 129 milliards de DA (près de 1,8 milliard de dollars) et devant créer plus de 11.100 emplois directs, relève encore l'Agence.

En comparaison avec le 1er trimestre de 2013, les principaux paramètres de l’Andi montrent "une nette progression" du nombre de projets déclarés avec une hausse de 12% (+292 projets).

En valeur également, la comparaison montre une "importante augmentation" de 123% (376 milliards de DA), puisque le montant des investissements déclarés durant le 1er trimestre de l’année en cours a atteint 682 milliards de DA.

En termes d’emplois générés par ces projets déclarés, l’amélioration reste aussi "remarquable" avec une hausse de 67% soit un apport supplémentaire de 20.625 postes d’emplois directs par rapport à la même période de comparaison déjà citée.

L’industrie en pôle position en termes de valeur des projets déclarés

La répartition des investissements déclarés par secteur d’activité attribue près de la moitié des projets au secteur des transports (48,52%) soit 1.277 projets alors que les deux secteurs suivants le BTPH et les industries concourent ensemble de manière égale (soient 18,62% et 18,31%) équivalant dans l’ordre à 490 et 482 projets, occupant ainsi le deuxième rang avec 972 projets représentant au total (36,93%) suivis des services en troisième position avec 263 projets (soit 9,99%).

En valeur, l’industrie en pôle position avec un taux de 76,59%. Les engagements financiers dans le secteur restent très dominants avec 522 milliards de DA, suivi des secteurs du BTP (6,48%), les services (5,55%), les transports (5,26%) et le tourisme (4,51%).

S’agissant des emplois générés, les données de l’agence notent également la quasi prédominance du secteur industriel avec 50,99% (26.313 emplois) suivi dans des proportions égales, des secteurs des transports et du BTP (soient respectivement plus de 16 % chacun, équivalant ensemble à 16.655 emplois) et enfin des services (10,45%) soit 5.395 emplois. Le reste est constitué du tourisme (1.838 emplois soit 3,56%) et enfin de l’agriculture (680 emplois) et la santé (724 emplois).

Ces indicateurs montrent clairement que "le virage économique orienté vers les industries est vraiment bien amorcé et traduit de manière efficiente et favorable le retour des signaux forts émis par les pouvoirs publics", a commenté à l'APS le DG de l’Andi, Andelkrim Mansouri.

Globalement, la dynamique de l’investissement observée en 2013 a été maintenue durant le premier trimestre de cette année, a-t-il indiqué.

Selon lui, cette dynamique a été renforcée par, les dispositions de facilitations prises (loi des finances 2014) dont notamment celles relatives aux investissements de partenariat avec les étrangers, et la poursuite de la mise en oeuvre des plans de développement des entreprises publiques économiques (EPE) notamment industrielles, qui a joué un rôle primordial pour la relance de l’investissement en Algérie.

La répartition régionale des investissements montre que la région Nord occupe toujours la première place en termes de nombre de projets, montants et emplois générés, suivie par la région des Hauts-Plateaux et enfin celle du grand Sud. 

"L’élan régional important des investissements déclarés reflète déjà l'effet des mesures institutionnelles consacrées à ces régions dans le cadre des multiples incitations qui leurs sont dédiées et qui se soldent, à présent, par des résultats très importants qui sont à même de juguler les disparités régionales", a estimé le premier responsable de l'Andi.

APS  03 Mai 2014

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site