Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Installation du comité de suivi du Pacte économique et social de croissance

ALGER - Le Comité national de suivi des engagements contenus dans le Pacte économique et social de croissance, signé à l'issue de la dernière tripartite (gouvernement-UGTA-patronat), a été installé mercredi à Alger.

Composé de représentants des trois parties contractantes, ce comité aura pour mission de "suivre les engagements du Pacte économique et social de croissance grâce à des mécanismes d'évaluation et de suivi", a déclaré le ministre du Développement industriel et de la promotion de l'investissement, Amara Benyounès, lors de la cérémonie d'installation.

Le pacte a pour buts essentiels d'accélérer les réformes économiques, de développer des systèmes sociaux comme la santé et d'encourager l'accès au travail ainsi que la consolidation du partenariat et la mise à niveau des entreprises.

Le comité est présidé par Mme Rabiâa Kherefi du ministère du Développement industriel. Elle sera assistée par deux vice-présidents, un représentant l'Union générale de travailleurs algériens (UGTA) et l'autre issu des associations patronales.

Le ministre a proposé que cette instance se réunisse tous les trois mois, précisant qu'elle doit remette un rapport général sur le suivi du pacte lors de la prochaine tripartite.

Tout en soulignant que l'objectif du pacte est "le développement de l'entreprise", M. Benyounès a plaidé pour l'établissement d'un terrain d'entente entre les trois signataires.

"Quand il y a un climat de confiance, nous pouvons trouver un consensus" d'autant que "nous avons tous un point de convergence qui est l'entreprise et qui est, elle, au cœur du projet économique", a-t-il dit.

De son côté, le secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Said, s'est félicité de la mise en place du comité, affirmant que la finalité du Pacte économique et social de croissance est la promotion du produit national.

"Le plus important est que le Pacte économique et social de croissance a un cadre juridique et surtout un suivi", a affirmé Boulem M'rakech, président de la Confédération algérienne du patronat (CAP) lors de la cérémonie d'installation.

Mercredi 12 mars 2014

 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site