Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Projet sidérurgique de Bellara (Jijel) : naissance de l’Algerian Qatar Steel

JIJEL- Les statuts portant création d’une société mixte algéro-qatarie pour le projet sidérurgique de Bellara (Jijel) ont été signés lundi au siège de la wilaya de Jijel (359 km à l’est d’Alger).

La signature de ces documents marque la naissance, à Bellara, au sud-est de la wilaya de Jijel, de cette société chargée de gérer le projet sidérurgique réalisé en partenariat entre le groupe algérien Sider, à hauteur de 51 %, et son homologue qatari Qatar Steel (49 %).

Les documents ont été signés, côté algérien, par M.M. Chihoub Hasnaoui, directeur général du groupe Sider et Ahcene Haddad, DG du Fonds national des investissements (FNI) et, côté qatari, par M. Ali Hassan Jamaa Merikhi, chef de délégation, en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya.

"C’est un moment historique de plus dans les relations algéro-qataries et un autre pas dans la dynamique de relance de l’économie nationale", a indiqué le wali de Jijel, Ali Bedrici, lors de la cérémonie de signature.

Le DG du groupe Sider, retraçant l’historique de ce projet, a souligné que le complexe est "un pas en plus pour la reconstitution du tissu industriel national".

Le responsable qatari a rappelé, pour sa part, après avoir présenté le directeur général chargé du projet, M. Abdulla Ali Al-Buainain, "l’excellence des relations entre l’Algérie et le Qatar". Ce nouveau projet permettra, a-t-il affirmé, de "booster le développement socio-économique de la région de Jijel".

Lors d’un point de presse improvisé en marge de la signature des documents officiels, les responsables du secteur de la sidérurgie algériens et qataris n’ont pas manque de rappeler que le futur projet de Bellara "n’est pas polluant" car utilisant des "technologies propres de pointe n’ayant aucun impact négatif sur l’environnement grâce au procédé de la réduction directe".

Les travaux de réalisation d’une méga-centrale électrique ont été lancés sur le site en question fin octobre dernier, confirmant ainsi la construction de ce complexe sidérurgique qui produira, dans une première phase, 2 millions de tonnes d’acier par an dès 2017.

L’Algérie et le Qatar avaient signé, le 19 décembre dernier, de manière "officielle et définitive" un accord de partenariat pour la réalisation du complexe sidérurgique de Bellara à Jijel.

Les travaux de réalisation de ce complexe pour lequel les négociations ont duré près de deux ans "seront lancés dans les prochaines semaines", avait indiqué M. Amara Benyounes, ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement, précisant que la capacité de production de ce projet "important et stratégique" sera, à terme, de 4,2 millions de tonnes/an.

L’aboutissement à la signature de cet accord dénote la "très forte" volonté politique de l’Algérie et du Qatar et la "grande confiance" qui anime les deux parties, avait également souligné M. Benyounes, avant d’affirmer que le projet de Bellara, d’un coût de 2 milliards de dollars, constituait le "premier jalon" d’un partenariat "stratégique" entre les deux pays dans le domaine économique.

(APS) lundi 20 janvier 2014

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site