Plus d'articles :

                       cliquez ici

  Revue de presse
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Loi de finances 2014, une opportunité pour encourager la culture entrepreneuriale dans le sud du pays (experts)

ORAN - La Loi de finances 2014 constitue une opportunité pour l’encouragement de la culture entrepreneuriale dans le sud du pays, ont estimé des experts lors d’un séminaire mercredi à Oran.

L’important nombre de mesures incitatives à la création des petites et moyennes entreprises dans le sud de pays, à l’instar de l’exonération fiscale plusieurs années après le lancement de la PME, permettront de promouvoir le tissu entrepreneurial dans les régions du sud algérien, ont ils affirmé lors du "Séminaire national portant sur la LF 2014 : commentaire et analyses des dispositions de la loi et leurs impactes sur la gestion des entreprises".

Ces mesures viendront renforcer les précédentes dispositions prises par les pouvoirs publics pour le soutien à la création de l’emploi dans cette région, a souligné M. Nasreddine Kara, expert et directeur de l’Institut international de management d’Oran (INSIM)", structure organisatrice de cet événement.

"L’encouragement de la création des entreprises dans le sud du pays aura plus qu’un impact positif, dont la stabilité des populations à travers un équilibre d’implantation spatiale des entreprises", a-t-il ajouté, tout en affirmant que ces mesures contribueront également à l’occupation des territoires dans le Sud algérien.

La promotion du climat de l’investissement est consacrée dans les mêmes mesures adoptées dans cette loi, a affirmé M. Kara, avant de souligner l’importance des corrections apportées par le législateur afin d’éradiquer tous les obstacles qui entravent la création de l’entreprise.

Le législateur, ont relevé, dans ce contexte, des experts, "a comblé des failles pour empêcher l’évasion fiscale".

La Loi de finances 2014 prévoit également le soutien à l’emploi par le biais de plusieurs mesures, dont le maintien des dispositifs comme l’ANSEJ, la CNAC et l’ANGEM.

D’autres sont prises en charge par la dite loi, notamment l’assurance d’un équilibre budgétaire et le soutien à la production nationale par des avantages fiscales.

Cette rencontre a vu la participation de plusieurs experts, représentants des institutions et d’entreprises publiques et privées activant dans l’ouest du pays.

 (APS) mercredi 8 janvier 2014

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site