Plus d'articles :

                       cliquez ici

 Actualités ANDI
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bilan des déclarations d’investissement de l’année 2012

L’Année 2012 : 7 715 projets d’investissement déclarés, 816 milliards de DA et 91 000 nouveaux emplois annoncés

L’année 2012 a été annoncée comme année de l’investissement compte tenu des décisions importantes décidées par les pouvoirs publics pour booster les projets d’investissement appelés à créer des emplois, réduire la facture des importations et assurer un développement harmonieux des territoires.

C’est ainsi que plusieurs dispositions ont été prises à travers la loi de finances ainsi que les décisions du Conseil National de l’Investissement notamment :

  • La généralisation et dynamisation des guichets uniques décentralisés en vue de faciliter l’acte d’investir et de la création des entreprises ;
  •  La mise en œuvre du dispositif relatif au régime dérogatoire des zones à développer et sa promotion à travers les territoires concernés ;
  •  Les dérogations octroyées à l’ANDI de traiter directement les projets d’investissement portés par les entreprises nationales résidentes (privées et publiques) dont les montants dépassent les 500 millions de DA ;

Globalement, 7 715 projets d’investissement ont été déclarés, toutes nationalités confondues, durant l’année 2012 à travers les 48 guichets uniques décentralisés de l’ANDI, conformément aux dispositions de l’ordonnance 01-03 modifiée et complétée. Ces projets d’un montant de l’ordre de 816 milliards de DA comptent créer plus de 91 000 nouveaux emplois.

Le nombre de  projets impliquant des étrangers a atteint 17 projets avec un volume global des investissements déclarés évalué à environ 42 milliards de DA et une prévision de création  de 3 456 emplois.

 L’analyse par secteur d’activité des projets déclarés montre que :

 En nombre de projets:

Il est indiqué au-delà de la forte prépondérance des secteurs du Transports (3.864 projets correspondant à  50.08%) une entrée remarquée du BTPH (1.460 projets correspondant à 18.92%) mais surtout du secteur de l’Industrie avec (1.135 projets soit 14.71%) et des services avec (955 projets soit12.38%).

Les secteurs du Tourisme, de l’Agriculture, de la Santé et loin derrière les Télécoms sont en marge avec seulement plus de 4% par rapport à l’ensemble en termes de projets et totalisant 201 projets d’investissements.

En valeurs:

Le secteur de l’Industrie qui est quasi dominant puisqu’il engrange près de 40.31% en poids financier suivi par le BTPH avec 15.15%, des télécoms avec 17.47% et du tourisme avec 11.55%. Cet indicateur précise la part du secteur de l’Industrie qui occupe désormais la première place et occulte de ce fait les Transports et le BTPH du classement. C’est dire que le satisfecit est à considéré de façon concrète quant aux choix portés par les industriels à occuper définitivement la sphère industriel et opérer ainsi la diversification industrielle qui est en train de se mettre  en marche.

En emplois générés:

Le secteur de l’Industrie conforte sa première place avec 34.44% suivi du BTPH avec 29.50% et des Transports avec une part de 15.72%. le reste étant pris par le secteur des services (9.11%) et le Tourisme avec 6.64% des emplois générés.

Les projets d’investissements impliquant des étrangers sont versés principalement dans les Industries, BTPH et Santé avec un poids structurant aussi en termes financier qu’en termes d’emplois générés alors que le secteur des Transports et des Services sont limités à un seul projet chacun. En détail, dans le cadre du partenariat, les industries concernent les sous secteurs suivants par ordre décroissant le Les Matériaux de Construction, verre &Céramique suivi en égal valeur du sous secteur de la Chimie, Plastique et du Bois, papier et Imprimerie et des ISMME. En IDE, on note l’entrée du secteur de la Santé et des Services fournis aux entreprises puisque les Services fournis aux ménages sont du ressort des nationaux.

Concernant les autres indicateurs des projets déclarés, il est à relever que :

  • le montant global  des 7 715 projets d’investissement qui est évalué à 816 milliards de DA dont 405 milliards destinés à l’importation d’équipements nécessaires à leurs réalisations.
  • Les montants des fonds propres mobilisés par les promoteurs est évalués à 471 milliards de DA dont 466 milliards en apports en numéraires soit un ratio d’autofinancement de 58 %.
  • le taux d’autofinancement est passé de 73 en 2011 à 58 % en 2012. Cette baisse s’explique notamment par les efforts déployés par les banques  en vue du financement de l’économie et en particulier l’investissement ainsi que le développement  de plusieurs nouveaux instruments de financement telles que les sociétés de leasing.  La contribution des fonds de wilaya reste timide compte tenu de leurs créations récentes.
  • Les montants des besoins en financement, appelés à être sollicités auprès des banques, sont évalués à 345 milliards de DA des montants globaux des projets d’investissement.  Le taux de financement par les banques est passé de 27% en 2011 à  42% en 2012. Ces niveaux sont appelés à augmenter compte tenu des mesures prises récemment par le Gouvernement en matière de facilitation des conditions et procédures bancaires, ainsi que les relèvements des niveaux garanties pratiqués par les caisses de garanties des crédits d’investissement (AGCI et FGAR).

En résumé, c’est la même tendance qui a été observée en 2011 et qui se poursuit en 2012 et qui va en s’intensifiant notamment avec les mesures prises tant au niveau structurels que conjoncturels émises par les pouvoirs publics et qui donnent des signaux favorables en retour. On devrait s’attendre à terme à ce que la diversification et en crescendo les investissements émargées au titre de l’Industrie connaitre une évolution à l’avenir et qui en a connu les prémisses dès 2011.

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site