More articles :

                       click here

  Review of the papers
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le programme d’appui à la diversification de l’économie en Algérie réalisé en 2013

ALGER- Le programme d’appui à la diversification de l’économie en Algérie ’’DIVECO 1’’ passera à la phase d’exécution durant l’année 2013, a indiqué lundi à Alger le directeur du programme Fouad Chehat.

"La mise en oeuvre des actions du programme DIVECO 1 pour chacun des secteurs de l’agriculture et le développement rural, le tourisme et l’artisanat ainsi que l’industrie, se fera au cours de l’année 2013", a déclaré M. Chehat lors d’un séminaire sur ce programme.

Durant l’année 2012, dix marchés de fournitures et de services ont été identifiés et attribués pour concrétiser les actions prévues dans le programme qui vise à appuyer les politiques publiques algérienne pour se libérer de sa dépendance du secteur des hydrocarbures.

Selon M. Chehat, les marchés de fournitures, destinés essentiellement à équiper les instituts de formation et laboratoires et à l’informatisation des systèmes de gestion, seront achevés fin 2013, alors que les marchés de formation s’étaleront jusqu’au mars 2015.

Le programme DIVECO 1, signé en décembre 2009, a pris trois ans pour identifier les actions à mener sur terrain sur la base des besoins exprimés auprès des institutions et entreprises des trois secteurs concernés.

Le programme DIVECO1, financé par l’Union Européenne, a pour objectif d’appuyer la stratégie de diversification de l’économie algérienne, notamment les secteurs de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et du tourisme afin d’améliorer leurs performances économiques sur le marché national et à l’export.

Ces actions visent à appuyer les ministères concernés, les institutions techniques, les organisations professionnelles agricole et agroalimentaire, les structures liés au tourisme à progresser dans la mise à niveau au plan qualité.

Plus de 60 % du budget de ce programmes qui avoisine 20 millions d’euro, est destinée au secteur de l’agriculture, alors que le reste est répartis sur les secteurs du tourisme et de l’industrie.

Pour le secteur de l’ agriculture, DIVECO 1 s’appuie sur la mobilisation d’expertise technique, notamment relatifs à l’amélioration des dispositions réglementaires, la réalisation d’un programme de formation pour améliorer les capacités de gestion, la fourniture d’équipements en faveur des laboratoires et centre techniques.

Concernant le secteur industriel, le programme est axé sur la consolidation de la gestion des ressources humaines et de la formation dans la qualité et la sécurité des aliments, et le renforcement des capacités des associations professionnelles.

Substitution aux exportations

Il cible également l’amélioration du cadre législatif en métiers de sécurité des aliments ainsi que la création de centres techniques.

Quant au tourisme, DIVECO 1 se base sur la valorisation de la destination Algérie pour accroître sa compétitivité, le déploiement d’un plan qualité tourisme pour la structuration de l’offre touristique nationale, ainsi que la définition et la mise en oeuvre d’un plan de financement opérationnel pour soutenir les activités touristiques et les promoteurs.

"Le renforcement de la diversification de notre économie constitue une des priorités majeures des pouvoirs publics, car la réalisation de cet objectif conditionne le renforcement de la capacité de notre pays à minimiser les risques liés à une trop forte dépendance à l’égard des exportations du seul secteur des hydrocarbures", a souligné le ministre de l’Agriculture et du développement Rural, M. Rachid Benaïssa.

"Le processus de diversification économique est déjà engagé mais reste encore timide en matière d’exportation", a estimé le ministre, ajoutant que "le transfert de savoir et de savoir faire attendu de ce programme permettront à l’Algérie de renforcer les efforts considérables qu’elle déploie pour diversifier son économie".

L’enjeu financier à l’horizon 2025 entre le tourisme et l’agriculture, peut être évalué à plus de 5 milliards de dollars, grâce à l’augmentation attendue du nombre de touristes, et la réduction des importations de produits alimentaires, poudre de lait, céréales en particulier, selon les données présentées lors du séminaire.

Le deuxième programme DIVECO, en cours de en préparation, concernera particulièrement le secteur de la pêche et des ressources halieutiques à travers des actions visant notamment l’amélioration de la gestion des ports, des systèmes de suivi de la pêche, de contrôle de la côte, et de l’aquaculture.

Ce nouveau programme, attendu au cours de l’année 2014, à pour but de développer ce secteur pour permettre à la fois un meilleur approvisionnement du marché national et l’exportation.

(APS) lundi 25 mars 2013

 

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site