More articles :

                       click here

  Review of the papers
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Relizane: entrée en production du complexe intégré des métiers du textile "Tayal"

 

RELIZANE - Le complexe intégré des métiers du textile "Tayal" implanté dans la zone industrielle de Sidi Khettab dans la wilaya de Relizane, est entré en production en mars 2018, ouvrant de larges perspectives pour le développement de la région.

Ce projet est le fruit d’un partenariat algéro-turc dans le domaine des textiles selon la règle 49/51. C’est une joint-venture entre la société turque Intertay (filiale du groupe Taypa) et des sociétés algériennes publiques "S & H" et "TEXALG", ainsi que la société nationale de tabac et des allumettes (SNTA). Le partenariat a donné lieu à la naissance de la société mixte "Tayal".

Ce complexe, dont les travaux de réalisation ont démarré en février 2016 sur une surface de 250 has et pour un investissement de 171 milliards DA soit l’équivalant de 714 millions USD, est la plus grande usine de ce type à l’échelle africaine selon la direction locale de l’industrie et des mines.

Cet acquis économique s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement visant à réduire les importations, diversifier l’économie nationale et contribuer à former une main d’oeuvre locale spécialisée, comme l’avait souligné le ministre de l’industrie et des mines, Youcef Yousfi, lors de sa dernière visite en 2018 à ce complexe.

La mise en place de ce projet se subdivise en deux étapes. La première porte sur la réalisation de 8 unités de fabrication du textile et de filature dont quatre ont été réalisées, une école de formation dans les métiers du tissage pour une capacité de 40 stagiaires achevé avec le lancement de la formation des stagiaires.

Il s’agissait également de construire un pôle immobilier de résidence des personnels (567 logements). Le projet est en cours de réalisation.

 

 

Premières exportations

 La seconde étape portera sur l'installation de dix usines spécialisées dans la production des matières premières de tissus (fibres synthétiques), ainsi que des tissus techniques et autres linges de maison.

Ce projet emploiera au total 25.000 personnes, soit 10.000 durant la première étape et 15.000 autres lors de la seconde étape, ont indiqué les responsables du complexe.

D’autre part, afin d’assurer les opérations d’exportation de ses produits, le complexe "Tayal" est entré progressivement en phase de production dès mars 2018.

La capacité productive de cette usine a atteint les 30 millions de mètres de fils pour le textile, 12.000 tonnes de filature et 30 millions d’unités pour la confection de pantalons et chemises.

Le complexe industriel a exporté le premier chargement de fils en juin dernier vers la Turquie, l’Italie, la Belgique, le Portugal et la Pologne. Ce chargement comprend 11 containers pour un volume global de 200 tonnes de matières premières (fils).

L’opération a été suivie par un autre chargement de 4 containers de fils de coton et des chemises vers la Belgique et la Pologne, selon le directeur-adjoint du complexe, Fikret Kobanglu, qui a signalé que jusqu’à la fin décembre 2018, il a été procédé à l’exportation d’un total de 40 containers représentant une valeur de 3,5 millions USD.

Ces quantités de filature et de textiles produites par le complexe permettront d’augmenter des capacités du secteur de textile en Algérie, notamment en ce qui concerne les tissus, la confection de vêtements et autres pour la couverture des besoins du marché national et atteindre des marchés internationaux selon les responsables du complexe.

 

APS, 01 janvier 2019

 

© 2013 ANDI   |   01 rue kaddour rahim, Hussein Dey  (Alger).  |  Tél : 021 77-48-02 - 021 77-48-11                                                Plan du site