More articles :

                       click here

  Review of the papers
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La consolidation de l'économie nationale au menu de la 20ème Tripartite à Annaba

 

ALGER- L'évaluation de la situation socio-économique du pays et la consolidation de l'économie nationale seront lundi au menu de la 20ème session de la réunion de la Tripartite qui regroupera le gouvernement avec le syndicat et le patronat à Annaba.

Cette rencontre que présidera le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, "aura à aborder, en particulier, l'évaluation de la situation socio-économique, se penchera, notamment sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour consolider l'économie nationale ".

Elle se penchera également sur "les politiques visant à promouvoir le partenariat public-privé et la production nationale conformément au modèle de croissance économique adopté en juillet 2016".

Ce rendez-vous devait également permettre d'examiner les recommandations et autres décisions entérinées lors de la 19ème session qui s'est déroulée à Alger au mois de juin dernier.

La rencontre constitue à cet effet une étape importante pour examiner l'alternative au pétrole de nature à mettre fin à la dépendance aux hydrocarbures en encourageant une diversification de l'économie nationale appelée à compter sur les autres potentialités dont recèle le pays dans divers secteurs.

A la veille de cette 20ème tripartite, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a souligné que la rencontre de Annaba "sera une opportunité pour examiner l'alternative économique au pétrole qui mettra fin à la dépendance aux hydrocarbures et encouragera la diversification de l'économie notamment dans les domaines de l'agriculture, de l'industrie et services tertiaires".

Les participants à la dernière rencontre tripartite avaient appuyé à l'unanimité le nouveau modèle économique de croissance (2016-2019) élaboré par le gouvernement pour faire face à une situation économique difficile induite par la chute des prix du pétrole.

L'objectif principal de ce modèle est d'aboutir à terme à des niveaux soutenables en matière d'équilibres du Trésor et des finances publiques, de consolider la justice sociale sans surcoût économique, de réformer la fiscalité et de mettre le budget au service de la croissance et du développement humain durable.

"Le gouvernement vise dans son nouveau plan d'augmenter les recettes d'exportations hors hydrocarbures à 9% à fin 2016" contre environ de 5% à fin 2015, avait indiqué le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à la clôture de ce rendez-vous.

"C'est un modèle bâti sur une vision économique pragmatique claire qui vise à sortir de l'économie actuelle dépendante de la rente pétrolière", avait souligné M. Sellal, en insistant sur la préservation des acquis sociaux pour ceux qui en ont besoin.

L'impératif de justice sociale constitue une ligne directrice intangible dans l'action de l'Exécutif dans le cadre d'une démarche consensuelle consacrée par la Tripartite.

Cette rencontre avait permis d'étudier l'application du nouveau modèle économique destiné à dynamiser la croissance et l'investissement hors hydrocarbures, tout en préservant la cohésion sociale du pays, dans le cadre de la justice sociale et de l'Etat de droit et à poursuivre la concrétisation des engagements contractés à travers ce Pacte économique.

L'objectif consiste à aboutir en bout de cycle, à des niveaux soutenables en matière d'équilibres du trésor et des finances publiques. Le modèle comprend également des mesures pour consolider la justice sociale sans surcoûts économiques, réformer la fiscalité et mettre le budget au service de la croissance et du développement humain durable.

APS, dimanche, 05 mars 2017

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site