More articles :

                       click here

  Review of the papers
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Attribution de 14 titres miniers pour 330 millions DA

 

ALGER - L'Agence nationale des activités minière (ANAM) a attribué, mercredi, quatorze (14) sites miniers à des investisseurs nationaux, aux fins d'exploration, pour un montant global de 330 millions de dinars, sur un total de 29 sites mis en adjudication.

Ces titres ont été octroyés à l'issue de la 43ème session de l'adjudication de la petite et moyenne mine, lors d'une séance publique consacrée à l'ouverture des plis, en présence des entreprises soumissionnaires.

Les 14 titres concernent cinq (5) sites de calcaire dans les wilayas de Djelfa, Illizi, Ghardaïa, M'sila et Tiaret, trois (3) sites d'argile à Khenchela, Saïda et Relizane, trois (3) sites de granit à Tamanrasset, deux (2) sites de sable à Tébessa, un (1) site de marbre à Tamanrasset et un (1) site de sel à El Bayadh.

Au total, 34 entreprises nationales ont soumissionné à l'appel d'offres national et international pour l'adjudication des 29 sites miniers, lancé par l'Anam en avril dernier.

Cet appel d'offres avait porté sur 9 sites de calcaire destinés à la production de granulats et sables concassés, 10 sites d'argile pour produits rouges, 4 sites de granit pour pierres décoratives et ornementales, 2 sites de sable pour construction, 2 sites de tuf pour travaux publics, 2 sites de sel pour l'industrie alimentaire et un (1) site marbre pour pierre décoratives et ornementales.

Ces 29 sites, qui s’étalent sur une superficie globale de 2.207 hectares, sont répartis à travers 15 wilayas: Adrar (5 sites), Tamanrasset (5), Tébessa (3), Batna (2), Ghardaïa (2), El Oued (2), Illizi (2), Djelfa (1), M’sila (1), Tiaret (1), Khenchela (1), Médéa (1), Relizane (1), Saïda (1) et El Bayadh (1).

Lors de l'ouverture des plis, quatre (4) soumissions ont été rejetées pour non conformité des offres financières (absence de chèque en particulier), alors qu'une (1) offre a été annulée du fait qu'elle était anonyme.

L'offre financière la plus élevée a été estimée à 40,5 millions DA pour un gisement de sable à El Ogla El Melha (wilaya de Tébessa) alors que l'offre la moins élevée a été de 7,2 millions DA pour un gisement du marbre à Abalessa (Tamanrasset).

A l'issue de cette séance, le président du comité de direction de l'Anam, Hacene Hariati, s'est félicité du fait qu'une wilaya du Sud (Tamanrasset), qui renferme d'importantes richesses dans son sous-sol, ait décroché des titres pour l'exploration de 4 sites miniers dont 3 de granite qui est un matériau importé par l'Algérie.

Interrogé sur le sort des 15 autres sites n'ayant pas reçu d'offres, le même responsable a indiqué que des appels d'offres pourraient être relancés pour attirer des soumissionnaires, et ce, en révisant à la baisse les prix des offres jugées élevés par des investisseurs.

Il a expliqué que le désintérêt pour ces sites par les investisseurs était aussi lié aux difficultés techniques d'exploration, en particulier dans le sud du pays.

Par ailleurs, il a fait savoir que l'Anam allait lancer, au cours de 2016, deux autres adjudications dont l'une aura lieu avant juin prochain et qui concernera des sites contenant des minerais tels le fer et le phosphate.

A rappeler que lors de la 42ème adjudication de février dernier, 24 sites miniers avaient été attribués pour un montant global de près de 1,3 milliard DA.

Le ministre de l'Industrie et des mines, Abdessalam Bouchouareb, avait déjà indiqué que l'année 2016 serait "l'année des mines" avec le lancement de plusieurs projets, expliquant que la stratégie du secteur repose sur la transformation des produits miniers, nécessaires à l'industrie nationale, et dont la facture des importations pèse lourd sur le budget.

Pour le phosphate, quatre projets en partenariat avec des étrangers devront être lancés durant l'année en cours.

Avec ces projets, l'Algérie envisage la production de 6 millions de tonnes de phosphate à l'horizon 2018 et de 10 millions de tonnes à l'horizon 2020.

Pour donner un nouvel élan à l'industrie minière, la loi sur les mines en vigueur va connaître prochainement une autre révision après celle de  2014.

                             APS, mercredi, 11 mai 2016  

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site